Liens commerciaux

0
* L'Hexagone accorde, par ailleurs une remise de dette de 65 millions d'euros au pays de Fatshi.
Le président Felix Tshisekedi a eu son premier tête-à-tête avec son homologue français Emmanuel Macron, hier mardi 12 octobre au palais de l'Elysée. Au terme de cet échange qui a duré près d'une heure, le chef de l'Etat français a salué l'initiative de Félix Tshisekedi de rendre effective la gratuité de l'enseignement de base à travers toute l'étendue du territoire national.
Il a affirmé que son pays va très prochainement investir 15 millions usd à la réussite de la gratuité de l'enseignement de base garantie par la Constitution du 18 février 2006 et matérialisée depuis le début de l'année scolaire en cours par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
"Je souhaite que nous puissions accompagner le président dans les grandes ambitions qu'il a lancées. En matière éducative, nous allons investir au moins 15 millions d'euros pour accompagner d'abord ce formidable projet de gratuité de l'éducation et, en particulier, nous engager sur la formation des enseignants", a annoncé Emmanuel Macron.
UNE REMISE DE DETTE DE 65 MILLIONS D'EURO
Les deux personnalités ont profité de cette rencontre pour échanger autour de plusieurs autres sujets tendant à renforcer la coopération entre la France et la RDC dans plusieurs domaines. En plus de la promesse d'un soutien financier à la gratuité de l'Enseignement de base, la France a consentit une remise de 65 millions d'Euros de la dette de la RDC.
" Nous avons signé un deuxième contrat de soutien, de développements et de désendettement pour la RDC. C'est au total 65 millions d'euros que la France va investir pour accompagner le travail de modernisation et de transformation de la RDC ", a rassuré le président français au sortir de cette audience.
Préoccupé par la sécurité dans la partie Est de la RDC, l'Elysée se dit favorable à la signature des contrats de coopération militaire et à mener des actions diplomatiques au niveau de la scène internationale afin d'éradiquer les groupes armés qui déstabilisent la RDC.
LUTTE CONTRE L'INSECURITE
" La France est pleinement engagée aux cotés de la RDC pour lutter contre ces groupes armés qui déstabilisent le pays. Nous serons aux cotés du président Tshisekedi pour la sécurité dans l'Est du pays favorisée par les groupes armés qui travaillent avec Daesh ", a poursuivi Emmanuel Macron. Et d'ajouter : " Nous allons aussi nouer une coopération en matière de renseignement. La France va surtout mener une action déterminée au niveau diplomatique pour sanctionner les leaders de ces groupes dans le cadre des Nations unies. Je souhaite que tous les pays de la région puissent être engagés aux cotés de Tshisekedi dans ce combat très important ".
Pour sa part, le président Felix Tshisekedi s'est dit très heureux d'être reçu par son homologue français à l'Elysée. Il a affirmé que cette visite vient renforcer le partenariat entre les deux pays.
" Il y a plusieurs domaines que nous avons balayés. Je suis heureux de voir la France soutenir mon pays. J'ai dis au président Macron mon voeu de voir la France être beaucoup plus présente en ce moment en Afrique ", a-t-il conclu. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top