Liens commerciaux

0
*Pour l'initiateur de " Les Congolais debout ", Sindika Dokolo, " Il n'est plus possible qu'à travers des institutions peu rigoureuses ou instrumentalisées, le droit sacré de chaque citoyen de choisir ses dirigeants soit remis en cause ".
Le Mouvement citoyen " Les Congolais debout, LCD " a certes bouclé samedi 30 novembre les premières assises. Mais la tâche n'est pas finie, assure son initiateur, Sindika Dokolo, baptisé " Le tout simplement Congolais debout " par les participants à ce Forum de Kinshasa. Donnant l'économie desdites assises, il a dévoilé les 4 objectifs autour desquels la lutte citoyenne de LCD sera désormais articulée.
Il s'agit en premier lieu de la sauvegarde des acquis démocratiques, notamment le principe de l'alternance au pouvoir. Sindika Dokolo explique à l'auditoire qu'il n'est plus possible qu'à travers des institutions peu rigoureuses ou instrumentalisées, " notre Etat soit fragilisé à chaque fois que la respiration démocratique prévue par le constituant, le droit sacré de chaque citoyen de choisir librement et de manière crédible et à intervalle régulier ses dirigeants, que ce principe soit battu en brèche ou soit remis en cause. "
Le deuxième combat, c'est la promotion de la culture citoyenne via un travail de terrain, de sensibilisation, de formation et d'information des citoyens. Pour " Les Congolais debout ", le Congo ne sera pas sauvé ni par un homme providentiel ni par un petit groupe qui ne représenterait qu'une élite. " Notre idée c'est que ce n'est pas un bon leadership qui produit de bons citoyens mais c'est bien le contraire. C'est la qualité des citoyens et leur exigence qui déterminent la marge de manœuvre à la qualité de nos mandataires et de nos élus ", estime le leader de LCD.
LE GATEAU DES POLITICIENS
Le troisième grand axe, dans lequel le mouvement citoyen initié par Sindika va s'engager sera la constitution d'une force de suivi, une sorte de force de pression non violente afin de garantir la mise en œuvre effective des réformes que le peuple congolais a applées de tous ses vœux. "Nous nous rendons compte lorsque nous faisons le bilan en tant que citoyen de l'histoire récente et même moins récente de notre pays, qu'à chaque fois que nous avons été dans des situations de blocage, plutôt que d'avoir une vraie réflexion commune, et le bon sens garanti par la légitimité et le consensus national, nous aboutissons toujours à des processus politiques qui sont des négociations en petits clubs fermés qu'on appelle chez nous des dialogues et qui généralement accouchent de violation de la constitution et de mise en place d'un système sur mesure pour continuer ce que les politiciens appellent souvent eux-mêmes, le partage du gâteau."
Enfin le quatrième point focal, autour duquel le LCD va développer ses actions dorénavant, sera le "soutien actif à la construction de l'Etat de droit", en consolidant la justice et les institutions judiciaires. "Les Congolais Debout" sont formels, " il n'y a pas d'avenir pour le Congo sans renforcement de l'Etat de droit. "Et aujourd'hui, explique Sindika Dokolo, ce renforcement de l'Etat de droit passe notamment par une réforme de la Justice afin que nous ayons un système judiciaire plus crédible, plus respectable, plus soucieux du droit et de la justice ".
Lors de ces assises, les participants ont insisté sur la nécessité de réformer également la Commission Électorale Nationale Indépendante, (CENI), ainsi que la Cour Constitutionnelle.
La main sur le cœur, le "Tout simplement Congolais debout" Sindika Dokolo assure que la toile de fond de tout son combat avec le LCD, c'est "l'instauration d'un Etat de droit et la promotion d'un nouveau Congo. Un Congo des valeurs, du cœur, de l'esprit et non pas seulement un Congo du ventre. " Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top