Liens commerciaux

0
Il y a peu le ministère de l’Intérieur a reconnu le sénateur Bahati Lukwebo, dissident du Front commun pour le Congo de Joseph Kabila, comme l’unique pouvant engager le regroupement politique Alliances des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A). Ce dimanche, le rapport final de la commission Politique, Administrative et Juridique (PAJ) de l’Assemblée nationale, chargée de la question, a tranché en faveur de la ministre d’État Néné Nkulu.

C’est à cette plénière de clôture de la session de septembre que les membres de ladite commission, ayant écouté différents protagonistes ont attribué la paternité du groupe parlementaire AFDC-A au camp resté fidèle au FCC, et dirigé par Néné Ilunga Nkulu.



En effet, la scission de l’AFDC-A est intervenue après que Bahati Lukwebo, qui était son unique responsable, a quitté la plateforme FCC de l’ancien président Joseph Kabila. La majorité de députés nationaux qui le constituaient, soit 25 sur 41, ont resté fidèles au camp soutenant l’ancien président congolais, mené par Néné Nkulu et le ministre de l’Action humanitaire Steve Mbikayi.

A ces jours, la commission PAJ justifie sa décision par une jurisprudence portant sur un autre groupe parlementaire, le G7, qui a connu le même problème de doublement dans le passé. Le camp Nkulu, numériquement supérieur à celui de Bahati, est d’office l’unique qui doit être reconnu à l’Assemblée nationale, selon la PAJ. Néné Ilunga Nkulu remporte pour l’instant la bataille face à son ancien mentor, Modeste Bahati Lukwebo.



Cela étant, les deux partis ont saisi la justice qui reste à ce stade dernier rempart.



4pouvoir.CD
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top