Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0
Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, signe et persiste, qu’il est le seul qui dirige le pays depuis son investiture en janvier dernier.

Dans une interview exclusive accordée ce vendredi 20 décembre 2019 au magazine Jeune Afrique, et dont Laprunellerdc.info a pu lire, celui-ci affirme que son prédécesseur Joseph Kabila ne lui fait pas d’obstacle dans l’exercice de son pouvoir.

“Je ne suis en compétition avec personne. Il n’y a qu’un seul patron, c’est moi. Et mon prédécesseur n’essaie en aucune manière de me faire de l’ombre” a déclaré Félix Tshisekedi.

Concernant les altercations entre les membres de son parti (UDPS) et ceux du FCC partenaire, qui sont régulièrement signalées, Félix Tshisekedi estime que c’est normal vu qu’ils se considéraient jusque-là comme adversaires et se regardaient “en chiens de faïence”

“Comme je vous l’ai dit, personne, à commencer par nos bases respectives, ne s’attendait à une telle configuration. (FCC-CACH). Forcément, cela ne pouvait se faire sans heurts : ce sont des gens qui, jusque-là, se considéraient comme adversaires et se regardaient en chiens de faïence. Et, du jour au lendemain, on leur demande de travailler ensemble… Mais l’essentiel est d’avancer, et c’est désormais le cas.” affirme-t-il.

Répondant à la question de savoir s’il est satisfait du travail qu’accomplit son Directeur de cabinet, Vital Kamerhe, Tshisekedi reconnaît que celui-ci exerce “parfaitement” son travail.

“Tout à fait. II s’acquitte parfaitement de sa tâche de directeur de cabinet” dit le Chef de l’Etat Congolais.

Cette affirmation du président vient en quelque sorte décourager certaines langues qui veulent à tout prix voir Felix Tshisekedi se séparer de Vital Kamerhe l’accusant de ne pas bien faire son travail.

Pour ce qui est du budget 2020, Félix Tshisekedi reste optimiste sur la réalisation de ce budget chiffré à 10 milliards de dollars américains afin de lutter réellement contre la pauvreté de son peuple.

Le Président indique qu’en luttant contre la fraude et la corruption, en faisant passer même toute l’administration au numérique, rien ne peut être “insurmontable “.

“Soyons sérieux ! Ce n’est pas avec un budget divisé par deux que nous pourrions lutter contre la pauvreté comme nous nous y sommes engagés. Nous savons ce que nous devons faire : lutter contre la fraude et la corruption, nous venons d’en parler, moderniser notre administration et la faire passer au numérique, élargir l’assiette fiscale, en ramenant notamment le secteur informel dans le secteur formel, réorganiser le secteur bancaire, pour que tous les paiements dus à l’État passent par les banques commerciales, améliorer la gouvernance dans les industries extractives. Rien d’insurmontable, à
condition de faire preuve de volonté” dit Félix Tshisekedi.

Selon lui, il est inadmissible qu’un pays comme l’Angola ait un budget de 32 milliards pour 29 millions d’habitants, et dire que 10 milliards sont beaucoup pour la RDC qui en a 80 millions.

“Certains n’ont pas compris que les temps avaient changé. Pour un grand Congo, il faut de grandes ambitions. À titre de comparaison, le budget de l’Angola, pays post-conflit comme nous, est de 32 milliards pour 29 millions d’habitants. Dix milliards pour 80 millions de Congolais, ce serait démesuré ?” s’interroge-t-il.

Museza Cikuru
MEDIA CONGO PRESS
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top