Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0
* Muzito demande la protection de la MONUSCO.
Rentré au pays le dimanche 15 décembre après son périple européen, Martin Fayulu se rend à Beni demain mardi 24 décembre. Pendant trois jours, du 24 au 26 décembre, Le porte-étendard de Lamuka fêtera la Nativité dans ce territoire du Nord-Kivu pour témoigner sa solidarité avec la population de ce coin de la République, victime, de manière récurrente des massacres et autres exactions.
Au delà de la compassion vis-à-vis de la population meurtrie de Beni, le président de l'ECIDè, le principal opposant de fait au pouvoir de Félix Tshisekedi, profitera de l'occasion pour fidéliser son électorat de l'est de la République Démocratique du Congo.
A l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, Martin Fayulu a été le chouchou de la population de la partie orientale de la RDC. Lors de la dernière sortie médiatique sur la chaine française (France 24), Martin Fayulu s'est voulu même un avocat de la population de Beni.
Il a exhumé sa recette de la campagne électorale: installer le camp Kokolo à Beni pour éradiquer les forces négatives qui sèment la désolation dans les territoires de l'est de la RDC.
Pour ce radical opposant qui se considère toujours comme le véritable vainqueur de la présidentielle du 30 décembre 2018, les institutions actuelles sont illégitimes et ne sauront donc mettre fin à la tragédie de Beni.
Martin Fayulu se fera accompagné à Beni par son allié, le coordonateur en exercice de Lamuka, Adolphe Muzito, et une délégation de 10 personnes.
Dans une correspondance datée du 12 décembre, dont une copie est parvenue au journal " Forum des As " le coordonateur de la coalition politique "Lamuka", le Premier ministre honoraire, Adolphe Muzito demande la protection de la MONUSCO.
" A cet effet, je vous remercie de bien vouloir instruire vos unités basées à Beni afin de nous accompagné sur le plan sécuritaire et nous apporter l'assistance nécessaire en cas de besoin ", a écrit Muzito à Zerrougui
Adolphe Muzito fait savoir dans sa missive que la délégation de Lamuka va s'entretenir sur place avec la population ainsi qu'avec l'antenne locale de la Mission de l'organisation des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) concernant des problèmes sécuritaire et humanitaire qui se posent sur cette partie du territoire national.
La descente de la délégation de Lamuka à Beni intervient quelques jours après la prolongation du mandat de la MONUSCO par le Conseil de Sécurité de Nations Unies. Contrairement au Front Commun pour le Congo (FCC) qui a exigé le retrait progressif de la MONUSCO, Lamuka a jugé inopportun ce départ. ERIC WEMBA
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top