Liens commerciaux

0
Les activistes du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), ont, pour la énième fois, envahi les rues de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, ce vendredi 06 décembre 2019. Une manifestation pour dénoncer les massacres de Beni, réitérer le soutien aux Forces Armées de la RDC et réclamer le départ des troupes de la Mission des Nations-Unies en RDC.

La LUCHA dénonce également la présence "des généraux affairistes", au sein du commandement des FARDC à Beni. Les militants plaident pour "le nettoyage de la chaine de commandement" et le limogeage de ces généraux dits affairistes, qui, selon eux, ont commis des crimes impunis.

"Les habitants de Beni ont longtemps souffert, et nous voulons que ça cesse, encore hier on a tué, jusqu'à quand nos autorités vont continuer à assister à ce carnage sans rien faire ?, on doit trouver les racines des problèmes pour espérer y remédier, il y a des généraux affairistes à Beni dont leurs noms ne cessent de revenir dans le cas de violation des droits de l'homme, ceux-là ont intérêt à ce que la guerre continuent, nous voulons qu'ils soient limogés", a confié à 7SUR7.CD, un de ces activistes pro-démocratie.

Ces protestataires se sont une fois arrêtés au bureau de la 34 ième région militaire et à la MONUSCO où ils ont déposé leur mémorandum contenant les mêmes revendications. Ils ont par ailleurs soulevé le point de la reforme des unités de la MONUSCO dans les interventions conjointes avec les FARDC dans le combat contre des ADF.

Pour rappel, depuis le 05 novembre dernier, plus de 120 personnes ont été tuées à Beni. L'état-major général de l'armée a par ailleurs renforcé sa présence dans la région pour anéantir l'ennemi.

Glody Murhabazi, à Goma
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top