Liens commerciaux

0
Le sort des gouverneurs du Kongo-Central, de l'Ituri, du Haut-Lomami et du Sankuru sera bientôt connu. Le Vice-premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux, Me Célestin Tunda Ya Kasende, l’a annoncé hier au cours d'une interview à Top Congo FM. Il s'exprimait ainsi en sa qualité de président de la Commission interinstitutionnelle ad hoc instituée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga pour décanter la situation de crise institutionnelle qui prévaut depuis plusieurs mois dans les quatre provinces citées ci-dessus.
Lancés le 9 janvier, les travaux de cette Commission touchent lentement et sûrement à leur fin, rassure le VPM Tunda Ya Kasende. Il affirme que les conclusions de cette Commission seront bientôt envoyées au Conseil de ministres pour délibération.
" Nous sommes à la phase finale. Les travaux évoluent normalement. Nous sommes en train de chuter. Nous sommes vers la fin et bientôt l'opinion aura les conclusions de la Commission. A ce stade, nous sommes dans les délibérations. Nous allons bientôt déposer le rapport au Gouvernement ", a-t-il déclaré.
VIVEMENT UNE SOLUTION QUI PRESERVE LA PAIX SOCIALE
«Impossible de se prononcer à ce stade sur le sort à réserver à chacun des quatre gouverneurs», précise Tunda Ya Kasende. Toutefois, il appelle l'opinion nationale à attendre patiemment le rapport de cette Commission qui a abattu un travail purement technique.
Comment expliquer que certains de ces gouverneurs suspendus continuent à poser des actes comme s'ils étaient toujours en fonction ? A cette question, le VPM Tunda Ya Kasende s'est dit étonné. Il prend acte et promet de suivre la situation.
Vu de certains observateurs, le rapport très attendu de cette Commission interministérielle a intérêt à privilégier des issues qui favorisent le redressement de ces provinces. Ses conclusions, pensent les mêmes observateurs, doivent dissiper la crise tout en préservant la paix sociale.
NON AUX CONFLITS INUTILES ENTRE GOUVERNANTS
D'autres analystes appellent la Commission à produire un travail dont les résolutions pourront être érigées en textes de loi visant à préserver le pays des conflits inutiles entre les Assemblées provinciales et les gouverneurs de provinces d’une part, et de l’autre, de clarifier les rapports entre le Gouvernement central et les gouvernements provinciaux.
Pour résoudre les conflits gouverneurs-Assemblées provinciales qui sévissent dans le Kongo-Central, l’Ituri, le Sankuru et le Haut-Lomami, le Premier ministre Sylvestre Ilunga a institué, le 10 décembre 2019, une Commission interministérielle ad hoc dont la direction a été confiée au VPM Tunda Ya Kasende.
Se mettant au travail, le patron de la Justice congolaise a lancé, le 9 janvier finissant, une série de réunions avec les acteurs impliqués dont les experts gouvernementaux, les membres du Gouvernent, les gouverneurs déchus et les responsables des services de sécurité.
C'est donc au terme de cette longue série de réunions que ladite Commission ad hoc devra présenter son rapport au Conseil de ministres qui devra deécider en dernier ressort. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top