Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0
Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo annoncent avoir obtenu la reddition de 63 éléments Nyatura la soirée du lundi 13 janvier dernier en territoire de Masisi au Nord-Kivu. L'annonce est du major Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole des opérations Sokola 2 Nord-Kivu, qui l'a révélé à travers une note parvenue à 7SUR7.CD.

Le porte-parole militaire indique que ces rendus sont des résidus du groupe armé Nyatura Kikingi actifs dans le groupement Nyamaboko 2, alliés aux Maï-Maï dirigés par monsieur Kapasi.

Munis de 14 armes dont 13 de type AKA47 et 1 RPG 7, ces ex-rebelles se sont rendus aux autorités militaires du 3410ème régiment à Kikoma, village du secteur Katoyi dans le groupement Nyamaboko 2.

Le Major Ndjike Kaiko parle du "fruit de la puissance de feu qui a dissuadé ces hommes à désarmer".

"Cela, après une forte pression des FARDC dans le cadre des opérations de grande envergure voulues par le chef d'État-major général des FARDC afin de pacifier la partie est de la RDC", dit-il.

Depuis le 30 octobre 2019, les FARDC se sont lancées dans une vaste opération de reconquête des parties du pays infestées par les groupes armés locaux et étrangers dans l'objectif d'y restaurer de nouveau l'autorité de l'État. Depuis, de nombreux groupes armés nationaux ont déjà exprimé leur volonté de se rendre à l'armée. Les uns se sont rendus volontairement, les autres y ont été contraints.

L'appel des autorités congolaises à l'égard des animateurs des mouvements rebelles est pressant afin que ces derniers participent au retour de la paix dans l'Est.

Muhindo Kisatiro, à Butembo
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top