Liens commerciaux

0

ACTE 1 : Kinshasa, le 28 février 2020, le Général Major Delphin KAYIMBI est mort à l’Hôpital du Cinquantenaire aux environs de midi.
ACTE 2 : Depuis plusieurs semaines, il faisait l’objet d’harcèlements dans l’exercice de ses fonctions, matérialisés notamment par son interdiction de sortie du territoire national.
ACTE 3 : La veille, le jeudi 27 février 2020, il a subi un interrogatoire qui a porté sur des griefs non avérés qui tendaient à l’incriminer d’être l’auteur d’un complot visant l’intégrité physique du Président de la République, SEM Félix TSHISEKEDI
ACTE 4 : Cet interrogatoire a été mené par le Conseiller Spécial François BEYA, le DIRCABA du Conseiller Spécial Maître KABWA, le DIRCABA du Président de la République Maître KOLONGELE, le Général Timothée MUKUNTO Auditeur Général de FARDC, l’Administrateur Général de l’ANR, le Chef d’Etat Major Général des FARDC, etc
ACTE 5 : A la suite de cet interrogatoire, une suspension lui a été infligée suivie immédiatement de son remplacement à la tête de l’Etat-Major du Renseignement militaire.
ACTE 6 : Rentré à sa résidence, il a été surpris de recevoir, tard dans la nuit vers 22 heures la visite inattendue de l’Escorte militaire du Chef de la Maison Civile du Président de la République, Monseigneur Gérard MULUMBA, oncle paternel du Chef de l’Etat SEM Felix TSHISEKEDI.
ACTE 7 : Cette Escorte militaire constituée de deux jeeps de la GR remplies des militaires s’est employée à désarmer et à dégarnir la résidence du Général Delphin KAHIMBI de tous les éléments de garde.
ACTE 8 : A son réveil aux premières heures du matin, le Général Delphin KAHIMBI réalise qu’il était dépouillé de toute sa garde et de ses véhicules d’escorte.
ACTE 9 : C’est à ce moment -là qu’il réalise qu’il n’a plus des gardes et s’effondre devant son épouse.
ACTE 10 : Transporté à l’Hôpital du Cinquantenaire, il tire sa révérence quelques heures après.
De ce qui précède, nous le peuple sans-voix, nous le savons et confirmons que :
1. Le Général Delphin KAHIMBI, un des témoins militaires présents à la signature de l’Accord FCC-CACH, a été un vaillant soldat issu des hautes Académies militaires de Chine. Intelligent et courageux et qu’il a activement contribué à la mise en déroute du CNDP, du M23 et de plusieurs groupes armés qui pullulent à l’Est de la RDC.
2. La mort du Général Delphin KAHIMBI a été préméditée car on ne peut comprendre comment un Chef de la Maison Civile du Président de la République, Evêque et civil de son état, puisse se mêler dans le désarmement d’un Officier Général.
3. Comment expliquer que le Cabinet du Président de la République ( et ses avocats) se soit mêlé de l’interrogatoire d’un Général, deux étoiles et chef des renseignements militaires, si cela ne relève pas d’un complot politique ?
4. Le Pouvoir en place vient de tuer un Général par des hommes armés à la solde d’un Evêque pour l’intérêt de la famille présidentielle.
5. La RDC vient de perdre un vaillant Général, le peuple du Kivu pleure son frère et exige une autopsie pour voir clair.
« Wandugu, tufunguwe macho », « Bene birhu rhuyugul’amasu »

Fait à Kinshasa, le 28 Février 2020,
Pour le comité directeur du M.C.P.S.V
Maitre WA BUZA, Président
Jules MAYIKO, Secrétaire Général
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top