Liens commerciaux

0


Devant la presse ce vendredi 31 Janvier , le porte porte-parole de Moïse Katumbi a dénoncé l’hypocrisie et la recherche des intérêts égoïstes qui caractérisaient l’ancien candidat de Lamuka à la présidentielle de 2018.

« Martin Fayulu a tué lui-même la vérité des urnes le jour où il est allé à la Cour constitutionnelle (…) Comment peut-on exiger la vérité des urnes, et en même temps faire une proposition de sortie de crise où on réclame la gestion d’une institution? Il parle vérité des urnes la journée et la nuit il cherche ses intérêts » a-t-il révélé.

Selon Francis Kalombo, le combat de vérité des urnes qu’incarne le leader de l’Ecide appartient au passé.

« Martin Fayulu a reconnu la victoire de Félix Tshisekedi à travers sa proposition dans laquelle il demande un poste », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 avait fait une proposition de sortie de crise dans laquelle il avait suggéré la mise en place d’une institution dénommée Haut Conseil national des réformes institutionnelles (HCNRI) dont la direction devrait lui revenir pendant une période de 18 mois environ, avant l’organisation d’élections générales anticipées.

D’après la proposition du coordonnateur de la Dynamique pour la vérité des urnes, cette institution devrait réfléchir sur les réformes à mener concernant la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Cour constitutionnelle (le juge du contentieux électoral), la Défense, la sécurité et les droits humains. Ce document prévoyait que la coalition CACH – FCC reste à tête du pays.

Par Siméon Isako

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top