Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0






Félix Tshisekedi a annoncé une batterie de mesures pour limiter voire contrer la propagation du Covid-19, aussi appelé coronavirus. En analysant la manière dont ce dossier a été piloté par le gouvernement congolais depuis le début de la crise sanitaire, il y a des raisons de croire que ces mesures ont été prises à la hâte, sans aucune analyse minutieuse et rigoureuse de la situation. Sans contester leur bien-fondé, on peut néanmoins dénoncer l’improvisation et l’amateurisme du gouvernement.



A lire aussi : Le Coronavirus vient s'installer en RDC via la famille Tshisekedi ? le chef de l'Etat Felix Antoine Tshisekedi en catimini a procédé à l'évacuation de ses proches de Belgique et de France vers Kinshasa par un vol d'air France et cela sans contrôle sanitaire obligatoire.


Une improvisation et un amateurisme devenus la marque de fabrique de Félix et de la bande d’incompétents qui l’accompagne dans ses délires quotidiens. Ils se sont contentés de faire un copier-coller des décisions prises ailleurs, sans un minimum de discernement et sans nécessairement comprendre ce qu’ils font. Bien que les mesures prises paraissent salutaires à première vue, on peut néanmoins s’interroger sur la faisabilité de ce qui a été annoncé, au regard de la réalité politique et socio-économique de la République à Démocratiser du Congo.

A lire aussi :  La Ministre de l ' economie , Acacia Bandubola Mbongo, positive au Corona Virus . Elle était en contact avec le President Felix Tshisekedi  




Les modalités d’application des mesures annoncées restent en effet floues. Le pays est-il préparé à faire face à une épidémie du Covid-19 ? Pas sûr...

On parle aujourd’hui d’une dizaine de cas de personnes testées positives au coronavirus. Mais on ne sait rien des gens et des endroits qu’ils ont fréquentés. Or comme on le sait, la période moyenne d’incubation du virus est de 4 jours avec une durée maximale de 12 à 14 jours; et les enfants et les adolescents sont beaucoup moins souvent atteints de formes symptomatiques. Avec la densité de population qui est celle des grandes villes congolaises, il y a de fortes chances que des milliers de personnes au pays soient infectées sans le savoir. On ne peut que craindre le pire tout en croisant les doigts.










Fermer les écoles, les universités, les lieux de culte, les bars, et suspendre les vols en provenance des pays à problème, c’est bien. Mais qu’en est-il des gestes simples à adopter pour se protéger de ce vilain virus ?




Avec ou sans masque, le plus important, disent les experts, est d'essayer de rester à bonne distance les uns des autres, et de se laver les mains très régulièrement. Si dans certains quartiers huppés, cela est possible, dans les zones populaires, la densité de population rend toute mesure de distanciation sociale pratiquement impossible. Aussi, comment se laver les mains régulièrement dans un pays où l’eau et le savon sont des denrées aussi rares que l’urine du moustique ?!

Les mesures annoncées par le gouvernement n’ont pas été convenablement et sérieusement pensées. On a improvisé pour se donner bonne conscience et impressionner, sans pour autant impressionner. Connaissant les façons de faire de la bande à Félix Tshisekedi, je ne serai pas surpris d’apprendre que l’épidémie du Covid-19 est tout aussi « rentable » que les travaux de construction des sauts-de-mouton de Kinshasa...

( PATRICK MBEKO )
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top