Liens commerciaux

0

Alors que la maladie de coronavirus a contraint le Gouvernement congolais à prendre des mesures drastiques dont le confinement et la fermeture des frontières et la suspension des vols en provenance des pays de contamination à haut risque, un groupe de commerçantes congolaises qui font Kinshasa – Cotonou, sont bloquées au Bénin. Dans une vidéo balancée dans les réseaux sociaux, on les voit lancer un cri d’alarme au gouvernement congolais, spécialement au président de la république et à la première dame pour l’organisation d’un vol spécial en vue de leur rapatriement à Kinshasa.

S’estimant être en parfaite santé étant donné que le Bénin n’a pas été cité comme un pays à risque, cs commerçantes congolaises déclarent être prêtes à se soumettre à tous les tests possibles et à une quarantaine, pourvu qu’elles soient à Kinshasa.

En outre, vouées à leur propre sort et Conscientes du rôle incontournable d’une mère au sein du foyer durant cette épreuve, elles lancent un message fort à la première dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi afin qu’elle plaide leur cause auprès du chef de l’Etat. «Maman Denise, vous connaissez le rôle de la femme dans un foyer quant à l’encadrement des enfants. Comme il est recommandé de se laver les mains à tout moment, qui peut l’exiger et le rappeler mieux aux enfants si ce n’est que leur maman ? Comment le ferions-nous à distance chez autrui où nous éprouvons déjà les difficultés d’hébergement ? Ayez pitié de nous, nous voulons rentrer chez nous», entend-on l’une d’elles supplier la première dame dans cette vidéo où l’on voit les autres assises à même le sol en guise de deuil.

Pour rappel, face à la propagation inquiétante du virus, le président de la République avait annoncé quelques mesures, le mercredi 18 mars dernier, lesquelles ont été renforcées le mardi 24 mars 2020, une série des mesures complémentaires ont également été prises en rapport avec la riposte contre cette pandémie de Coronavirus. Parmi ces mesures, il y a l’interdiction de vols sur Kinshasa, afin de permettre le confinement de la capitale congolaise. Seuls les avions cargos transportant du fret et dont les équipages seront soumis à un contrôle d’usage strict au départ comme à l’arrivée, ont été autorisés d’atterrir à Kinshasa.

Par Dorcas Nzumea.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top