Liens commerciaux

0
Devant la presse vendredi dernier à Kinshasa, Augustin Matata Ponyo a appelé les autorités congolaises à arrêter des mesures "correctives" et "pratiques" pour sauver l'économie de la RDC qui pourrait être secouée par le coronavirus, Une pandémie qui a déjà affecté négativement les économies de plusieurs pays notamment l'Italie et la Chine.


Pour éviter que le pays ne tombe dans ce scénario, l'ancien premier ministre a suggéré notamment ''la rationalisation des recettes publiques, en diminuant le train de vie des institutions et la taille du gouvernement de la République''.
🔸Voici les mesures proposées par Augustin Matata Ponyo :
1. Rationnalisation des dépenses publiques (diminuer le train de vie des institutions publiques, diminuer la taille du gouvernement afin d’impacter positivement sur les dépenses publiques) ;
2. Priorisation les dépenses du secteur de la santé ;
3. Soutenir les entreprises publiques et privées directement affactées par la pandémie (mise en place d'un plan national) ;
4. L’ajustement du cadre macroéconomique ;
5. Soutenir la fiscalité des entreprises ;
6. Prendre en charge les factures de l’eau et de l’électricité pour des familles fragiles ;
7. Prendre en charge des mesures pour diminuer le coulage des recettes à travers la fraude, les détournements et la corruption ;









8. Développement d'une stratégie vers les institutions internationales pour obtenir un appui financier, et ;
9. Diminution des dépenses liées à la présidence de la République, réduction du salaire du président de la République, des ministres, députés, sénateurs et gouverneurs.
Selon l'ex ministre des finances, si ces mesures ne sont pas prises, les recettes fiscales de la RDC pourraient diminuer de près de 550 milliards de francs congolais d'ici décembre 2020 (320 millions $).
Cette situation se justifie, d'après A. Matata ponyo, par la baisse de production de près de 20% que pourrait connaître l'activité minière, qui est le facteur clé de contribution des recettes publiques en RDC, Cela, suite au ralentissement des activités économiques que le coronavirus pourrait entrainer.
Le covid-19 va coûter des points de croissance à l'économie congolaise, il est temps de serrer la ceinture pour sauver le peuple a-t-il conclu.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top