Liens commerciaux

0
Des manifestations de colère pour protester contre l’arrestation de Vital Kamerhe, président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont repris ce lundi 13 avril 2020 à travers la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

En effet, plusieurs militants de l’UNC continuent à exiger la libération hic et nunc de leur leader.

Au sud de la ville à Panzi, dans la commune d’Ibanda, les jeunes du quartier ont depuis ce matin envahi la route nationale numéro 5.


Sur place, des pneus sont brûlés et des barricades y sont érigés.

Dans cette partie, la circulation et le transport en commun sont perturbés.

La même situation est observée à Funu et Cimpunda dans la commune de Kadutu.

Sur la route national numéro 2 dans son tronçon compris entre Bukavu et Kavumu, des militants et jeunes du parti membre du CACH barricadent la voie publique au niveau de la Brasserie dans la commune de Bagira.

L’on signale en outre les mêmes manifestations dans le territoire natal de Vital Kamerhe à Walungu.

Pour l’instant, les forces de l’ordre tentent de rétablir de l’ordre dans tous ces coins en dispersant à coup de gaz lacrymogène, mais les manifestants ne lâchent pas.

Ils promettent de poursuivre avec des manifestations analogues jusqu’à ce que Vital Kamerhe soit libérer de la prison.

Signalons que Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’Etat Félix Tshisekedi reste en détention préventive à la prison centrale de Makala.

Il est accusé d’être complice dans le détournement des fonds alloués dans l’exécution des travaux de 100 premiers jours de Félix Tshisekedi.

Pascal D. NGABOYEKA
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top