Liens commerciaux

0
Le débat est devenu farouche en rapport avec la convocation du congrès par les deux chambres du parlement afin de voter sur les modalités pratiques de l’état d’urgence décrété par le président de la République Félix Tshisekedi suite à la crise causée par la maladie à coronavirus.

Réagissant aux propos du président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba, Jean-Marc Kabund-A-Kabund, vice-président de l’Assemblée nationale et président ad intérim de l’UDPS, qualifie cette démarche “d’un coup à l’institution président de la République”.

“La régularisation des actes pris par le président n’entre pas dans les attributions du congrès (Art. 119 de la constitution) C’est un prisme déformant. Convoquer un congrès quant a ce, est une démarche spécieuse qui tend à asséner un coup à l’institution Président de la République “, a écrit Jean-Marc Kabund.


Rappelons qu’au cours d’une interview accordée à la Radio Top Congo, le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba, se dit être surpris de l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République.

“Nous avons été surpris de voir le président de la République décréter l’état d’urgence, car selon la constitution pour décréter l’état d’urgence, il faut avoir l’autorisation du congrès, mais comme c’est dans le contexte où le pays est menacé par le Covid-19, nous allons siéger pour soutenir les restes des événements sous le respect de la constitution “, a dit le speaker de la chambre haute.

Roberto Tshahe
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top