Liens commerciaux

0
La haute direction de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) est entrée en réunion ce dimanche après-midi à Kinshasa pour “évaluer ses options”, après la convocation de son leader, Vital Kamerhe, au parque de Matete, dans le cadre des enquêtes autour du programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi.
La réunion, toujours en cours, regroupe tous les cadres du parti, dont le Secrétaire général Jean-Baudoin Mayo, l’Interfédéral de Kinshasa, Molendo Sakombi, ou encore président de la ligue des Jeunes, Billy Kambale; tous autour de VItal Kamerhe.
Au même moment, des avocats membres de l’UNC ont également prévu une réunion, organisée cette fois à l’Interfédéral de l’UNC. “Étant donné que la haute hiérarchie du Parti va siéger à la même heure et au même endroit, la séance de travail des avocats Membres de l’UNC, est délocalisée au siège de l’inter-federal de Kinshasa à la même heure et à la même date“, explique un communiqué parvenu à POLITICO.CD.
Notre séance de travail se limite à l’aspect pénal simplement. Le nombre est limité à 20 personnes, chacun muni de son masque et les instruments juridiques pouvant nous permettre de faire une analyse approfondie“, ajoute-t-il.
Un peu plus tôt dans la journée, deux sources judiciaires rapportent à POLITICO.CD que le directeur du cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est convoqué au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, dans le cadre des enquêtes autour du projet de 100 jours du président Félix Tshisekedi. Cette confirmation arrive alors qu’un document diffusé sur les réseaux sociaux annonce cette convocation. Le document, signé par l’avocat général Sylvain Muana, comporte cependant quelques incohérences.
Le programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi est au coeur d’une saga judiciaire, alors que des accusations de détournements de deniers publics fusent. Plusieurs chefs d’entreprises exécutant des ouvrages de ce projet ont été arrêtés. Certains sont toujours en détention.
Directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe est le principal gestionnaire du projet. Ce dernier est plusieurs fois accusé, notamment par des ONgs ou encore l’opposition politique, de megestion autour de ce programme de 100 jours.
Au Parquet de Kinshasa-Matete, nos sources n’ont pas confirmé la date à laquelle M. Kamerhe est sensé se présenter. Cependant, au cabinet du ministre de la justice, une source affirme que la date normale est celle du 6 avril, contrairement à la date du 6 mars dont le document fait allusion. «C’est une erreur matérielle couverte par la loi », explique notre source, confirmant elle aussi la convocation de Vital Kamerhe.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top