Liens commerciaux

0





Encore à l’écart de la recherche clinique menée à l’échelle mondiale pour percer les mystères du Covid-19 afin d’y trouver un remède et un vaccin, les chercheurs africains sont prêts à en découdre pour s’y imposer. 
« Si vous ne faites pas partie du club, c’est fini pour vous ! » Ce club, qu’évoque le pneumologue kényan Evans Amuyoke, c’est le monde de la recherche scientifique sur le plan international. Et sur le continent africain, plus qu’ailleurs, financer ses recherches est difficile, raconte ce membre de l’Institut kényan de recherche médicale.
« Les budgets pour mener une recherche clinique sont extrêmement élevés, et nous recevons très peu de fonds locaux. Même si nous avons nos propres solutions, elles ne seront jamais appliquées : vous les retrouverez en train de traîner dans un livre, quelque part, parce que personne ne peut les mener jusqu’au bout. » Une situation qui explique que des maladies endémiques en Afrique restent, à ce jour, négligées par la recherche.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top