Liens commerciaux

0
On m’a souvent reproché d’être extrêmement critique à l’égard de la classe politique, de m’attarder davantage sur le côté négatif des gens et des choses que sur leurs points positifs. Peut-être. Mais critiquer ce qui ne va pas ne signifie pas que les gens n’ont pas de qualité humaine. Au-delà des critiques, voici ce que pense de certains hommes politiques du pays :





- Félix Tshisekedi : même s'il est politiquement et intellectuellement limité, la loyauté est et reste, je crois, l’une de ses grandes qualités. Comme j’ai eu à le souligner dans un post récent, c’est par souci de loyauté qu’il hésite à se défaire de tous les vagabonds et délinquants qui l'entourent à la présidence de la République, exposant ainsi son propre pouvoir à la critique. Au-delà de la sphère politique, Félix semble être un homme très sociable. J’irai même jusqu’à dire que le pouvoir ne l’a pas vraiment changé. Il est resté, comme on dit à Kinshasa, mutu ya batu.
- Vital Kamerhe : ce qui frappe chez lui, c’est sa sociabilité et son ouverture d’esprit. Vous pouvez le critiquer, le traiter de tous les noms d’oiseaux, il ne vous tiendra pas vraiment rigueur et ne fera pas de vous son ennemi. J’ai eu à le critiquer très durement à plusieurs reprises, mais il n’a jamais manifesté une quelconque animosité à mon endroit. Je me souviens d’un échange au cours duquel il m'a dit devant témoin : « Patrick, dès fois tu nous cognes vraiment très fort, mais le Congo a besoin de toi; ce pays a besoin des gens comme toi [...] C’est vrai que tu nous tapes un peu beaucoup par rapport aux autres, mais tu es un homme intègre et c’est ce qui manque à ce pays ». Il ne l’a pas dit que devant moi, il l’a répété à quelques reprises devant des gens que je connais. Je ne salue pas son ouverture d’esprit parce qu’il s’est toujours montré très respectueux à mon égard et envers mon travail, mais parce que connaissant la mentalité des Congolais pour qui critiquer, même objectivement, rime avec haine et jalousie, il est rare de voir un homme politique, surtout de son rang, adopter une telle posture. Outre son côté fourbe et mesquin sur lequel je ne vais pas m’attarder puisque je me limite à ne parler que de certaines qualités humaines de nos politiciens, Vital Kamerhe est un homme tout aussi sociable que Félix Tshisekedi.








- Jean-Pierre Bemba : j’avoue que je n’ai pas encore réussi à établir son portrait psychologique. Je n’ai pas assez d’éléments objectifs qui puissent me permettre de le profiler convenablement. En revanche, je constate qu’il a beaucoup changé depuis sa sortie de prison. Il est très ouvert aux autres, ce qui contraste beaucoup avec le J-P Bemba qu’on a connu avant son passage à la CPI.
- Martin Fayulu : L’une de ses grandes qualités, l’intégrité. Au Congo, c'est très rare. Martin n’est pas un calculateur; il fait les choses par conviction et avec son cœur. Ce que j’apprécie chez lui, c’est son intransigeance face à la médiocrité politicienne. Il aime le Congo et ses compatriotes, en plus d’être très humble.
- Moise Katumbi : Je n’ai pas assez d’éléments objectifs à son sujet pour parler de ses qualités. Comme tout individu, il en a sûrement.
- Joseph Kabila : ce que j’apprécie chez lui, c’est sa simplicité et ses silences. C’est un homme qui n’aime pas l’extravagance et le « m’as-tu vu? » à la congolaise. Comme disent les Ivoiriens, il est sans façon et se fout pas mal de ce que l’on peut penser de lui. Joseph ressemble à ce tigre qui a compris depuis fort longtemps qu'il n'a pas besoin de proclamer sa tigritude. Il mène sa vie loin des tapages inutiles et est, à la différence de la plupart des politiciens congolais, très allergique au djalelo ...
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top