Liens commerciaux

0



Il n’y aura pas de liberté provisoire pour Vital Kamerhe. La décision est tombée ce samedi.
Le Tribunal de Paix de Kinshasa/Matete a rejeté la requête des avocats du directeur de cabinet du chef de l’État.

Par contre, le tribunal a placé le leader de l’UNC en détention préventive pour une durée de 15 jours, renouvelable une seule fois.

L’information a été livrée a CAS-INFO par une source proche du dossier qui fait savoir que le décision des juges sera rendue publique dans quelques minutes.

Dans la matinée, CAS-INFO avait appris des sources judiciaires que le ministère public s’était opposé à la remise en liberté provisoire de M. Kamerhe.

Emprisonné depuis le mercredi 08 avril, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi est soupçonné d’avoir détourné plusieurs dizaines de millions de dollars destinés aux travaux des 100 jours.

 Par Siméon Isako



LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top