Liens commerciaux

0
Assise au premier rang juste à côté du prévenu Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi qui était très bien habillé en costume bleu nuit pur sang de la marque allemande Hugo Boss avec une belle cravate écossaise rouge sur une chemise blanche italienne en lin et des mocassins français Berluti.

Madame Amida Mwangaza Shatur croyait dure comme fer, qu'elle allait revenir à la maison avec son Vitalo comme elle aime bien l'appeler avec sensualité et douceur mais c'était sans compter avec la détermination des magistrats instructeurs Congolais qui viennent de gâcher ce qui allait être une bonne fête des Pâques fluctuée des youkulekee entonnées de la prison de Makala à Selembao jusqu'à Kadutu dans le grand kivu où est originaire le Mwami.

Quand le maître de céans avait pris la parole pour prononcer le jugement avant dire le droit, tout le monde avait retenu son souffle mais hélas le prononcer du jugement était venu refroidir les croyances magiques des "hindous Sakara" !

C'est avec la mâchoire serrée, le visage renfrogné et la voix tranchante rappelant les échos de la voix haute du Maréchal Mobutu Sese Seko kuku Gbendo Waza Banga que la lecture de la sentence s'est faite par un greffier originaire de Mbandaka Bikoro Pili Pili Libende, "Miso Ngan" en ces mots qui étaient articulés au rythme lent de la lecture vespérale des psaumes que les rabbins récitent dans les synagogues juives orthodoxes :

Vu la gravité des faits qui sont imputables à Sieur Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi relative au soupçon avéré des detournements des fonds publics qui étaient destinés au financement des travaux d'urgence du Président de la République Démocratique du Congo, Chef de l'État dont il avait la gestion exclusive,

Vu l'attitude condescendante du prévenu Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi qui refuse de collaborer avec la justice,

La demande de libération provisoire qui était sollicitée par Sieur Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi vient d'être rejetée.

Par conséquent, le Mwami Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi est donc maintenu en détention provisoire.

La présence de Madame Amida Mwangaza Shatur qui était assise sur un banc aux frontons de la devanture de la chambre de Conseil de la prison centrale de Makala comme une femme "Marabout" entrain de réciter des incantations en langue hindi avec un "Zikiri" à la main n'a pas pu intimider les magistrats instructeurs congolais.

Le Greffier et les Magistrats instructeurs Congolais toisaient Madame Amida Mwangaza Shatur des regards vifs de la tête au pied comme si à leur tour ils étaient entrain d'invoquer le feu devorin du Saint esprit et la présence de Jésus Christ notre Seigneur et sauveur en cette journée particulière de la Pâque juive qui symbolise la fin de l'esclavage du peuple élu en Israël et aussi des Pâques chrétiennes qui annoncent la résurrection de Jésus Christ notre Seigneur et sauveur.

Est-ce à dire que les déboires judiciaires du Mwami Vital Kamerhe Luakanyingiyingi Kingi entrent maintenant dans une dimension spirituelle ?

David Beylard
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top