0


L’homme qui réclame la vérité des urnes depuis l’élection de décembre 2018, a condamné avec fermeté les tueries de populations enregistrées dans les provinces de l’Est de la RDC « devenues comme monnaie courante et banale sans aucune suite favorable » et exige quant à ce la plus grande transparence dans les enquêtes engagées en cours.

C’était dans une déclaration qu’il a rendue publique samedi 30 mai 2020 dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.










» je suis indigné des morts suspectes qui sont devenues monnaie courante et banales dans notre pays et que des semblants enquêtes, souvent diligentées à la hâte, ne parviennent pas à élucider. Ces décès s’ajoutent aux carnages qui interviennent chaque jour en Ituri, à Beni, dans le Sud-Kivu et au Tanganyika et ailleurs dans le pays du fait de l’absence de l’Etat. La vie humaine est désacralisée, souvent dans l’indifférence la plus totale », déplore Fayulu.

À cet effet, ce cadre de LAMUKA exige la plus grande transparence dans toutes les enquêtes en cours quant à ce.

Face à la situation sécuritaire préoccupante, le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi prépare la tenue du conseil supérieur de la défense. Les travaux préparatoires se font entre le vice-premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde et son collègue de la défense nationale Aimé Ngoyi Mukeba pour trouver une solution adéquate.
José Muyaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top