Liens commerciaux

0

Ibrahim Kabila est libre. Le jeune homme qui s’est présenté vendredi comme un des fils de l’ancien président Laurent Désiré Kabila a créé la sensation à Kinshasa après son passage dans une émission télévisée. Auteur des graves allégations contre l’autre ancien président Joseph Kabila auquel il nie la filiation à « M’zée », il a été interpellé par la police avant d’être relâché dans la nuit.

«J’aimerais d’abord remercier mon Dieu pour m’avoir protégé», a déclaré M. Kabila dans une vidéo le montrant auprès de sa famille et diffusée sur Youtube. «Et puis, je dis merci à Fatshi béton, le Chef de l’État Félix Tshisekedi, de s’être impliqué personnellement et a ordonné ma libération», a-t-il ajouté.

Selon lui, Félix Tshisekedi, a dépêché « un major » dans les installations de la police où il était détenu pour s’enquérir de sa situation et demander donc qu’il soit libéré.





«Je suis chez moi, je vais bien et je demande au peuple congolais d’être calme car la lutte continue», conclut Ibrahim Kabila dans son court message.

Ce n’est pas la première fois que Joseph Kabila fait l’objet d’attaques de ce genre, relatives à sa filiation avec Laurent Désiré Kabila. Tout au long de son règne, l’ancien Chef de l’État a eu à composer avec cette théorie venant à la fois de l’opposition et de certaines personnes se présentant comme membres de la famille « M’zée ». Avec Ibrahim Kabila, la défiance envers Joseph Kabila a atteint des proportions jamais observées au cours de 18 ans de pouvoir de l’ex président.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top