0

Le directeur de cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe, saura lundi s’il reste en prison où sera en liberté provisoire. La cour d’appel de Kinshasa Gombe a examiné sa demande en chambre du conseil, au second degré, vendredi. Elle a pris l’affaire en délibéré.

Vital Kamerhe est jugé dans le cadre de l’enquête sur le détournement présumé de fonds publics alloués aux travaux du programme de 100 jours du Chef de l’État.

Lors de sa première comparution, le leader de l’UNC, a nié tous les faits. Contrairement au ministère public qui lui reconnaît la responsabilité de la disparition d’un peu plus de d’1 millions USD relatifs à la construction des maisons préfabriquées, l’une de nombreuses affaires de ce vaste scandale financier.





Alors que sa remise en liberté provisoire semble possible, Vital Kamerhe, a dû apprendre vendredi soir l’arrestation par la police, de son neveu, Daniel Massaro. Recherché activement depuis le début de l’affaire pour les mêmes faits, ce dernier, avait pris la fuite avant d’être donc retrouvé au Kwango dans le Grand Bandundu. Retenu à l’ANR, il sera transféré au Parquet lundi pour être entendu.


Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top