Liens commerciaux

0


Félix Tshisekedi fait le constat selon lequel la RDC est condamnée par défaut au paiement de fortes sommes d’argent au niveau des instances judiciaires et des chambres arbitrales internationales. Le chef de l’État, dans sa communication lors du 33e Conseil des ministres, explique que « le pays aurait dû éviter de telles condamnations ».

Pour convaincre ses interlocuteurs ministres au cours de cette réunion en télé travail, Félix Tshisekedi cite notamment les cas de EXIMBANK China et DIG Oil à qui le Congo-Kinshasa doit des sommes colossales d’argent.











Pour mieux défendre les intérêts de l’Etat Congolais, le vice-premier ministre, ministre de la Justice et Garde des Sceaux Célestin Tunda Ya Kaqende a été chargé de prendre « toutes les dispositions qui s’imposent pour assurer une meilleure défense des intérêts de la République relatifs à tous ces dossiers qui remontent à plusieurs années ». Au besoin, a suggéré le Président de la République, « la partie congolaise peut recourir à des négociations devant conduire à des arrangements à l’amiable pouvant consister à l’effacement pur et simple des créances mises à charge de la République ».
Rachidi Mabandu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top