0
Les faits se sont passés à l'hôpital général de référence de Kinshasa (ex-Maman Yemo) le 05 mai dernier. Un homme à la soixantaine révolue aurait succombé d'une maladie que l'on ne connaîtra malheureusement pas faute de prise en charge dans cet établissement hospitalier, sous prétexte qu'il était atteint du coronavirus.



Et son décès a accru le nombre de personnes décédées du Covid-19, laisse croire le témoignage d'un membre de sa famille partagé sur les reseaux sociaux.

Factures payées en mains, Éric Nkoy qui s'identifie comme le neveu du défunt, accuse l'hôpital général de référence de Kinshasa (HGRK) d'avoir refusé de traiter son oncle sous prétexte qu'il souffrait du coronavirus, sans examens préalables.

Se lavant les mains, le service de l'ex-mama Yemo a remis un bon de transfert vers l'hôpital Vijana où sont pris en charge les personnes atteintes du coronavirus. Un bon que la famille de la victime a rechigné de prendre, dès lors qu'aucun examen clinique n'a attesté qu'il soit effectivement positif au Covid-19. Ce refus a entraîné une longue dispute entre le médecin et la famille jusqu'a 1h du matin, indique Éric Nkoy, pendant qu'agonisait leur oncle qui a fini par rendre l'âme aux petites heures de mercredi 6 mai.









Ils ont, de sitôt, été entendus par "les agents de l'Agence nationale de renseignement de l'hôpital : "Nous étions interpellés par les agents de l'ANR pendant 3 heures avec mon cousin dans l'enceinte de l'hôpital pendant qu'on exigeait des explications sur le décès de notre oncle. Et pour avoir filmé la vidéo de nos discussions avec les médecins", déclare-t-il dans sa vidéo, avant d'ajouter qu'ils ont reçu dans la même journée du 06 mai, une attestation estampillée INRB prouvant que leur oncle avait succombé suite au covid-19 alors que d'après lui, les résultats issus de l'INRB sont délivrés 48 heures après avoir testé l'échantillon prélevé sur le malade.

Éric Nkoy qui se dit être victime des menaces, motive son acte de dénonciation pour sauver des vies car, dans certains hôpitaux soulève-t-il "les gens meurent sous prétexte qu'ils sont atteints du covid-19".


Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top