Liens commerciaux

0





































#Kinshasa #Covid-19 Le décès inopiné de Judith Wingi continue à faire grand bruit à Kinshasa. Cette ancienne de l’IFASIC n’est pas morte de Covid 19, et ce, contrairement à ce qu’ont révélé quelques personnels soignants de la clinique Ngaliema. La précision est faite par la famille biologique de la défunte.











Quelques personnes proches de la famille de la défunte affirment qu’une proposition de 5000 USD aurait été faite par les personnels soignants de Ngaliema hospitalier en échange du corps de Judith Wingi. Insupportable ! Dans la toile les critiques vont dans tous les sens.
D’après les informations en notre possession, Judith Wingi est morte après accouchement. Elle laisse un nourrisson. Les membres de sa famille, rajoutent nos sources, déplorent la négligence de la part des médecins. Ils n’ont aucun moyen de faire opposition, rajoutent ils. .



Ce dossier resurgit alors que la polémique sur le marchandage des corps de certaines personnes décédées non pas de Covid-19 est loin de toucher à son terme. Ceci jette à nouveau un discrédit sur le travail louable que fait l’équipe de la riposte. Le Président de la République avait d’ailleurs recommandé qu’une lumière soit faite sur ses révélations.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top