Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0


Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a appris avec tristesse le décès de Pierre Lumbi a présenté ses condoléances à sa famille biologique et à son regroupement « Ensemble pour la République », indique un communiqué de la présidence, signé par le directeur de cabinet ai, le Pr Désiré Cashmir Eberand Kolongele.

Pierre Lumbi, sénateur, président du parti politique Mouvement Social (MS) et secrétaire de l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, est décédé dimanche, au Centre Médical de Kinshasa (CMK), des suites de la Coronavirus, selon des sources concordantes.

Conseiller spécial en matière de sécurité de l’ancien Président de la République, Pierre Lumbi était hospitalisé depuis plusieurs jours au Centre Médical de Kinshasa.

Pierre Lumbi fut notamment ministre des Affaires étrangères de 1992 à 1993 , ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction du gouvernement Gizenga entre le 5 février2007 et 2010, ministre des Affaires étrangères , ministre aux Postes et télécommunications.

Il a été au cœur de l’accord économique avec des entreprises chinoises.

Dans le même communiqué, le Président de la République a également présenté ses condoléances à la famille de LugiGizenga, secrétaire permanent et porte-parole du Parti lumumbiste unifié (PALU), décédé le 1er juin à la clinique Ngaliema, à Kinshasa, des suites une courte maladie.










Le FCC se dit attristé par la mort de Pierre Lumbi

La famille politique de Joseph Kabila dans laquelle Pierre Lumbi a passé plusieurs années de sa vie politique exprime sa peine, suite à la disparition de leur ancien collaborateur.Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC se dit consterné, et présente, au nom de sa famille politique, les condoléances à la famille de cet illustre disparu.De son vivant, avant de s’allier à Katumbi, Pierre Lumbi a été plus proche collaborateur de Joseph Kabila.

Sa mort est une perte pour la RDC, selon l’UDPS

L’Union pour la Démocratie et le progrès Social (UDPS) considère la disparition de l’ancien secrétaire général de l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, Pierre Lumbi, comme une perte pour la République démocratique du Congo au regard de son combat, indique un communiqué de ce parti politique signé par son secrétaire général Augustin Kabuya et remis lundi à l’ACP.« La mort de cet homme politique très engagé est une perte pour la République car son parcours est digne d’enseignement », note le communiqué remis lundi à l’ACP.Tout en présentant les condoléances à sa famille biologique, le secrétariat général de l’UDPS invite les combattants à assister sa famille politique dans cette épreuve, eu égard aux souvenirs d’échanges fructueux avec l’illustre disparu.

Moïse Katumbi regrette la disparition d’un sage

« Ton absence laisse un immense vide. Tu as incarné à mes yeux,un exemple de courage, comme tu l’as montré en rejoignant les rangs de l’opposition démocratique en 2016. Travailler à tes côtés fut une grande source d’inspiration », renchérit Moïse Katumbi.

Le président du parti Ensemble pour la République, Moïse KatumbiChapwe, a, dans une déclaration dimanche, au sujet de la mort de Pierre Lumbi, affirmé avoir perdu bien plus qu’un secrétaire général.

« Nous perdons un grand frère, un ami, un sage. Notre chagrin est immense. Dieu te rappelle auprès de lui au moment où tu mettais la dernière main à la structuration du grand parti pour lequel tu t’engageais corps et âme. Comme tu l’as fait tout au long de ta vie, en combattant l’injustice et en te consacrant à la défense des plus faibles », a indiqué Moïse Katumbi, président du TP Mazembe et ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga. Selon lui, Pierre Lumbi avait pour souci majeur d’éviter des divisions et de rassembler le plus grand nombre pour bâtir un Congo fort.

Par ailleurs, le président de l’Ensemble pour la République promet de poursuivre jusqu’à son accomplissement, l’oeuvre qu’ils ont entamée avec Pierre Lumbi.

Jean-Pierre Bemba et Martin Fayulu se disent consternés

« Consterné », le président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba, dit garder le souvenir d’un homme engagé et épris de voir un Congo nouveau.

« Je garde de lui le souvenir d’un homme engagé et épris de voir un Congo nouveau. Toutes mes condoléances à sa famille biologique et politique », a fait savoir JP Bemba via son compte Twitter.

Dans son tweet, Martin Fayulu se dit « attristé » par le décès de Pierre Lumbi qui fut son directeur de campagne, lors de l’élection présidentielle de 2018. Il affirme garder en mémoire de l’illustre disparu son sérieux, la finesse de ses analyses et son sens de l’organisation. « Très attristé par le décès du sénateur Pierre Lumbi. Nous avons milité ensemble à l’époque de la Conférence Nationale Souveraine il y a 30 ans. Il fut mon directeur de campagne lors de l’élection présidentielle de 2018 et je garde en mémoire son sérieux, la finesse de ses analyses et son sens de l’organisation », a écrit le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé).

Une énorme perte pour la nation, selon Kamerhe

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a exprimé « sa grande tristesse » tout en indiquant que sa disparition est une énorme perte pour la nation entière au regard de son parcours politique. Dans un message des condoléances signé par Aimé BojiSangara, secrétaire général a.i de l’UNC, Vital Kamerhe rend hommage à l’illustre disparu pour son engagement « sans faille » dans la lutte pour l’éclosion de la démocratie en RDC. « Pierre Lumbi était un combattant infatigable qui a été jusqu’à la fin de sa vie à la ligne de front dans le combat pour l’avènement de la démocratie dans notre pays », a-t-il noté.

« Sa disparition représente une grande perte pour sa famille politique et biologique mais également pour la nation entière au regard des fonctions importantes qu’il avait occupées pendant plusieurs années comme leader de la société civile et acteur politique de premier rang », a affirmé l’ancien président de l’Assemblée nationale, tout en présentant ses condoléances à sa famille biologique et politique. ACP/Kayu.    
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top