0
La famille du défunt secrétaire général de la Fédération Congolaise de Taekwondo (FECOT), Me Kenzo Mukendi Tshimanga, dit être "toujours" en attente de l'ouverture des enquêtes sur la mort de leur fils.

Dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD dimanche 31 mai 2020, la famille Tshimanga a tenu à informer le public ainsi que les mouvements sportifs qu'elle se souvient toujours du décès de son fils, et a imploré à tous de garder une pensée pieuse en mémoire de l'illustre disparu, faute de ne pas organiser une messe en raison des fermetures des églises suite à la Covid-19.

Par ailleurs, elle précise qu'elle attend l'ouverture des enquêtes de ce crime par "empoisonnement" afin que justice soit faite.

"La famille Tshimanga continue à attendre avec tristesse l'ouverture du procès de Me Kenzo Mukendi en vue d'élucider les circonstances de cet assassinat par empoissonnement afin que tous les auteurs de ce crime macabre, soient connus et sanctionnés selon les prescrits de l'État de droit que nous voulons tous voir dans notre pays", lit-on dans ce communiqué signé par Carol Kipanga, soeur aînée du défunt.

Pour rappel, Kenzo Mukendi est décédé jeudi 1er juin 2017 aux Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK). La nouvelle sur sa disparition inopinée avait créé une émotion dans les milieux sportifs congolais.

Après rapport d'autopsie, sa famille a révélé que le trésorier général-adjoint du comité olympique congolais (COC) de l'époque, avait été empoisonné.

Gede Luiz Kupa
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top