Liens commerciaux

0


Réunis en assemblée générale extraordinaire au Parquet général de Matete, mercredi 24 juin 2020, les magistrats ont exigé le retrait des propositions de lois sur la reforme judiciaire proposées à l’Assemblée nationale par les députés FCC Minaku et Sakata.

Le Syndicat national autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC), fait savoir que ces « propositions de loi sont inconstitutionnelles et inopportunes ». Son président Edmond Isofa y a relevé plusieurs incohérences. Pour lui, « ces propositions de loi visent à caporaliser la justice congolaise, l’exécutif ayant le pouvoir d’injonction sur les magistrats, non seulement debout mais également ceux des sièges ».









Dans cette perspective, les magistrats regrettent l’intention de Minaku et de Sakata d’octroyer le pouvoir disciplinaire au ministre de la Justice au détriment du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Une pétition est envisagée pour stopper ces propositions de loi. « Nous ne laisserons jamais ce genre de théâtre sur notre noble métier », a fait savoir un des participants à cette assemblée générale.

Rachidi Mabandu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top