0






Regroupés au sein de l’assemblée du clergé Kinois, les prêtres originaires de la ville province de Kinshasa dénoncent un « acharnement inacceptable » contre le Cardinal Fridolin Ambongo qui selon eux, est victime d’une « campagne de dénigrement » et d’un « matraquage médiatique ».

Une campagne de dénigrement contre le Cardinal qui fait suite selon eux, à son homélie prononcé au cours de la messe célébrée le 30 juin 2020, lors de la commémoration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. 

Selon un communiqué du clergé catholique en date du 14 juillet 2020 et parvenu à politico.cd, les prêtres de l’archidiocèse de Kinshasa, disent avoir constaté avec étonnement et amertume que cet homélie du 30 juin à l’occasion de 60 ans de l’accession de notre  pays à la souveraineté nationale et internationale, a suscité dans les médias nationaux une vaste campagne de dénigrement contre votre personne.

Selon ce communiqué signé conjointement par les abbés Jean-Marie Konde et Christian Ngazain respectivement vice-président et président de l’Assemblée du clergé Kinois, « un tel acharnement, qui du reste ne se justifie, est inacceptable. »

C’est pourquoi, ils disent condamner avec autant plus de rigueur et fermeté, « en tant qu’il est l’expression de la mauvaise foi, mais aussi et surtout de l’absence de culture démocratique ». 

Face à cette campagne de dénigrement, le clergé kinois exprime leur adhésion totale au message prêché par le Cardinal Ambongo le 30 juin.

À son tour, l’Assemblée du clergé Kinois face à ce matraquage médiatique, exprime sa totale adhésion au message prophétique du cardinal qui selon lui, éveille les consciences aux valeurs de vérité et de justice.

« Dans notre action pastorale, nous veillerons à répercuter votre interpellation de telle sorte qu’elle ait un impact profond dans notre société », ont promis ces prélats kinois.

Exprimant sa gratitude au Pape François qui selon le clergé catholique, porte dans son cœur le souci de la RDC et ne cesse de prier pour les Congolais, l’assemblée du clergé Kinois rassure le cardinal d’adresser en sa faveur des prières ferventes pour sa propre personne et pour son ministère. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top