Liens commerciaux

0
Jean-Marc Kabund, président ai de l’UDPS, sort finalement de son long silence, et ce, après le bilan controversé sur le nombre de morts survenus lors de la marche du 9 juillet initiée par son parti l’UDPS. Sans détours, Jean-Marc Kabund cite son partenaire du FCC pour, dit-il, avoir commis un crime.

« 6 combattants tués, dont 3 par balle à kinshasa et 3 par machette ainsi que 6 portés disparus à Lubumbashi lors de la marche pacifique du 9 juillet. Avions alerté sur la distribution des machettes par le FCC afin de massacrer des manifestants. Un crime abject et inacceptable. Vivement l’enquête », peut on lire sur son compte twitter.

Le gouvernement congolais compte mener des enquêtes pour élucider les circonstances de morts survenues le 09 juillet au cours de la marche initiée par l’UDPS, parti présidentiel, pour s’opposer à la candidature de Ronsard Malonda à la CENI. L’annonce a été faite par le ministre des droits humains André Lite

Signalons que 3 corps des militants de l’UDPS ont été découverts dans la rivière Lubumbashi au Haut-Katanga quelques jours après la marche du 9 juillet. Les autorités de la province ont annoncé l’ouverture des enquêtes pour élucider les circonstances de la mort de ces militants.


Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top