Liens commerciaux

0



Cette conférence avait pour thème « la réforme institutionnelle de la CEEAC », lit on dans une dépêche de l’ACP.

Au cours de ces travaux, présidés par le Chef de l’État gabonais, Ali Bongo Odimba, Président en exercice sortant de cette organisation sous-régionale, les Chefs d’État et de gouvernement ont examiné et validé les rapports des travaux des ministres et ont procédé à la désignation de nouveaux responsables de la commission, notamment le Président, le vice-président et cinq commissaires.

Le Président Dénis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville a été désigné par acclamation comme nouveau président en exercice de la CEEAC, en remplacement du Gabonais Ali Bongo Odimba.

La Tchadienne Tatchoup Belope Francisca a, quant à elle, été désignée vice-présidente de la commission de la CEEAC. La réforme institutionnelle de la CEEAC avait été ordonnée par les Chefs d’État et de gouvernement de la CEEAC réunis à N’Djamena, au Tchad, le 25 mai 2015.

L’objectif fondamental poursuivi par la réforme institutionnelle de la CEEAC est d’améliorer l’efficacité de la communauté, dans le but de réaliser un saut qualitatif majeur de la gouvernance de cette organisation sous-région ale en vue d’en faire une communauté économique viable et forte dotée d’un exécutif à l’architecture rénovée.

La CEEAC compte cinq commission, à savoir la commission des affaires politiques, paix et sécurité, la commission du marché commun, affaires économiques, monétaires et financières, la commission de l’environnement, ressources naturelles, agriculture et développement rural, la commission de l’aménagement du territoire et infrastructures et la commission de genre, développement humain et social.

Cette dernière commission et confiée à la République démocratique du Congo.

Thierry Mfundu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top