Liens commerciaux

0
Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo par l’entremise de son directeur de cabinet a.i, Désiré Cashimir Kolongele Eberande a accusé réception du procès-verbal de prise d’acte de démission du président de la cour constitutionnelle, Benoît Lwamba Bindu malgré que ce dernier semble ignorer sa propre signature.

C’est, ce que renseigne une correspondance de la présidence datée du mardi 14 juillet, signée par le directeur de cabinet ad intérim et dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

A travers cette correspondance, le chef de l’État saisit l’opportunité pour féliciter et remercier ce président démissionnaire pour les services rendus à la justice de la nation Congolaise.





» Monsieur le président a.i, excellence monsieur le président de la République me charge d’accuser réception de votre lettre par laquelle vous lui transmettez le procès-verbal de prise d’acte par les membres de la cour conditionnelle, de démission de monsieur Lwamba Bindu Benoît de ses fonctions du président de la cour constitutionnelle », peut-on lire dans la correspondance.

Il sied de noter que Benoît Lwamba Bindu président de la cour constitutionnelle avait dans une mise au point faite depuis la Belgique où il se trouve, ignoré sa signature et qualifié les nouvelles de sa démission comme des rumeurs.

Dostin Eugène Luange
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top