Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0


Ils se sont dépouillés de leur coloration politique pour faire bloc et regarder dans la même direction en vue d’éviter au pays un enchaînement vers le chaos. Ils, c’est Henri-Thomas Lokondo, Charles Makengo, Jean-Marc Mambidi, Juvenal Munubo, Patrick Muyaya, Claudel André Lubaya, Jean-jacques Mamba, Jacques Ndjoli et Delly Sesanga, tous députés nationaux, ainsi que Paul Nsapu de la société civile, Daniel Mukoko Samba ancien vice-premier ministre du Budget et DG de la SCTP et Jean-Pierre Muongo, ancien directeur général de l’OCPT.

Après avoir analyser la situation générale du pays qui passe dans une période de crise sur plusieurs plans, ces personnalités politiques et sociales appellent, dans une déclaration commune signée le 11 juillet, à un consensus national sur les reformes électorales en RDC. Elles invitent par la même occasion le chef de l’Etat à engager la communauté nationale dans la recherche de ce consensus et ce, dans le but, soutiennent-elles, de prévenir un enchaînement vers le chaos.

A en croire ces personnalités, le Congo est en crise et la situation du pays va de mal en pis. « L’intégrité du territoire est gravement menacée. Dix-huit mois après la mise en place des Institutions issues des élections de décembre 2018, du fait de la coalition postélectorale FCC-CACH érigée en majorité parlementaire et gouvernementale, la crise sanitaire dues à la pandémie de la COVID-19 a renforcé l’état de décrépitude socio-politique et socio-économique sans précédent dans lequel se trouve notre pays », ont-elles laissé entendre.

Elles affirment que sur le plan politique, la coalition au pouvoir, perdue dans ses contradictions internes, s’essouffle. Cette situation, soulignent-elles, plonge la RDC dans une inertie qui empêche dans la durée tout fonctionnement optimal des Institutions désormais antagonistes. Aussi, sur le plan socio-économique, ajoutent-elles, les populations congolaises au pouvoir d’achat très faible agonisent désormais sous la brusque flambée des prix, conséquente à une inflation galopante et à la dépréciation de la monnaie nationale.

Les recommandations

Au regard de cette situation et pour prévenir un enchaînement vers le chaos, ces personnalités exhortent l’ensemble des dirigeants politiques et toutes les forces vives de la Nation à rechercher le consensus sur le processus électoral dans le cadre d’un forum strictement limité au processus électoral en vue de baliser la voie à un processus électoral transparent et apaisé à l’horizon 2023.

Elles invitent le Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi à entreprendre, avec son gouvernement, dans le cadre de sa mission de garant du bon fonctionnement des Institutions, l’initiative pour engager la communauté nationale dans la recherche de ce consensus nécessaire sur le processus électoral autour des options susceptibles de favoriser la concorde nationale.

Par ailleurs, ces personnalités ont lancé un appel au peuple congolais ainsi qu’aux responsables politiques et sociaux à transcender les clivages de toutes sortes pour avancer dans la voie de la concorde nationale et du respect des valeurs républicaines et démocratiques.

Elles recommandent aux congolais de toutes les tendances politiques et sociales, de soutenir massivement leur appel en vue de préserver la paix, sauver des vies humaines, œuvrer à la promotion des Institutions démocratiques et prévenir le chaos qui profile à l’horizon.


Par Dorcas Nzumea.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top