Liens commerciaux

0




 Convoqué le jeudi dernier à 12 heures au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, le ministre honoraire  des Finances, Henri Yav MULANG ne s’est pas rendu au Palais de Justice. Aucune raison n’a été avancée sur son absence. Des sources judiciaires confirment qu’il a été représenté par ses avocats. Il devait être entendu sur un présumé détournement de 100 millions USD payés en 2015 par Mutanda Mining au titre d’impôt sur les bénéfices et profits à la BCC. Déjà le Gouverneur de la Banque Central du Congo, Déogratias Mutombo a été entendu sur la même affaire le lundi dernier.

Cette somme est payée en deux tranches. D’abord une première de 20 millions via la banque BCDC, puis la deuxième tranche par la Banque des Règlements Internationaux (BRI l) via l’UBC qui a émis le code Swift.

 Dieudonné Lokadi, ancien Directeur général de la Direction Générale des Impôts (DGI) qui fut le premier à être convoqué. Il aurait accepté de coopérer avec la Justice, en dévoilant notamment le nom d’un ancien ministre des Finances l’ayant autorisé à pratiquer la « compensation » pour les fonds en provenance de Mutanda Mining. Il aurait également communiqué la liste de tous les intervenants dans le dossier, ainsi que la destination réelle prise par les 100 millions de dollars américains aujourd’hui considérés comme n’ayant pas atterri dans un compte du Trésor public.

Mais rien n’est terminé. D’autant plus que dans sa convocation adressée à Yav Mulang, la justice menait déjà de « faire respecter la loi » si ce dernier ne se présentait pas. Les prochains jours pourront permettre un éclaircissement de cette affaire.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top