Liens commerciaux

0




Une plainte a été déposée contre André Lite Asebea, actuel ministre des droits humains pour détournement des fonds alors député national et conseiller au ministère de la communication et médias, sous Lambert Mende.


L’actuel ministre des Droits Humains, est accusé d’avoir détourné plusieurs millions de Franc Congolais et cumul de salaires d’un « chargé d’étude » au cabinet du Ministre de la communication et médias et député national.


C’est ce qu’indique une correspondance du procureur général près du Conseil d’État adressée au procureur général près la Cour de cassation du 21 juin 2019.


Le plaignant est Saidi Abasi Madjid, conseiller légalement nommé par arrêté ministériel au ministère de la communication et médias.


« J’ai l’honneur de vous transmettre pour disposition et compétence cotées de 1 à 53 des pièces constitutives de plainte à charge de Monsieur Lité Asebea André, alors conseiller au Ministère de communication et Médias actuellement député National, des salaires depuis janvier 2015 que Monsieur Saidi Abasi Madjid a remis à mon office », a écrit le procureur général près du Conseil d’État Joseph Mushagalusha au procureur général près de la cour de cassation.

Plusieurs pièces ont été adjointes au dossier dont la photocopie du chèque n°12508668 du 30/07/2018 d’un import de USD 500 tiré sur la Rawbank et remis à Saidi Abasi par André Lité mais non payé sur opposition de celui-ci.


Selon des sources judiciaires, cette plainte à l’époque n’avait pas abouti puisque l’intéressé bénéficiait de l’immunité parlementaire suite à son mandat de député.


Il y a peu, l’Alliance politique convention des congolais unis et Alliés (CCU et Alliés), la plate-forme dont est issu André Lite avait mis en garde toutes les personnes impliquées dans une campagne de diffamation sur les réseaux sociaux contre la personne du Ministre des Droits humains, André Lite Asebea.


Selon un communiqué de cette plate-forme, l’Alliance politique convention des congolais unis et alliés a constaté depuis quelques jours un acharnement sans précédent et orchestré sur la personne du Ministre des Droits humains, André Lite Asebea au sujet d’une affaire immobilière qui ne cadre pas avec les prérogatives de son département ministériel.


Elle soutient par conséquent l’action judiciaire initiée par le ministre André Lite Asebea en vue d’en identifier les auteurs, afin de permettre à la justice de leur faire subir la rigueur de la loi.


L’Alliance CCU et Alliés a instruit ses avocats de se rejoindre à cette cause pour laquelle elle se porte partie civile.


Thierry Mfundu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top