0





 Le patronat congolais dénonce des arrestations et des placements en « détention » d’entrepreneurs pour des faits liés au paiements de de droits et taxes à l’importation en République démocratique du Congo (RDC), selon une correspondance au procureur dont l’AFP a reçu une copie jeudi.


« L’on assiste ces derniers temps à une vague d’interpellations (des) opérateurs économiques » qui sont « suivies systématiquement de détentions », affirme Albert Yuma, président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).


Ces placements en détention sont liées à des paiements par compensation de certains droits et taxes, en contrepartie des créances détenues par des entreprises privées sur les pouvoirs publics, explique le patron du syndicat des entrepreneurs de la RDC.


Ces « opérations de compensation ont une base juridique et économique avérée, à travers des actes de reconnaissance » signés par des services attitrés de l’Etat, explique-t-il encore dans cette lettre datée du 18 août.


Proche de l’ancien président congolais (2001-2019) Joseph Kabila, M. Yuma dénonce dans sa lettre une volonté des autorités de « faire table rase » depuis l’arrivée au pouvoir, en janvier 2019, du président Félix Tshisekedi qui a promis de faire de l’Etat de droit une de ses priorités.


Il fustige également une action judiciaire menée en « violation de la règle de la continuité de l’Etat et du service public », soulignant que « l’Etat de droit, c’est aussi le respect de la sécurité de l’investissement privé ».


Ces placements en détention sont faites avec « grand bruit et en toute violation (de la loi et de) la présomption d’innocence », déplore M. Yuma.


La FEC a exprimé « ses inquiétudes sur le risque qu’il y a à vouloir incriminer les opérateurs économiques dans le cadre des opérations bien licites », note M. Yuma dans cette cette correspondance.


La récente « arrestation du responsable de l’agence en douane Pacifique trading est l’illustration parfaite de ces pratiques », a indiqué à l’AFP une autre source de la FEC.


Contacté par l’AFP, le parquet n’a pas voulu commenter cette affaire.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top