0

 




A travers un tweet ce mardi 8 septembre 2020, le président de l'Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) a rappelé que chaque Congolais a le devoir de faire échec à tout individu qui exerce le pouvoir en violation des dispositions de la constitution.

« Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d'individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation des dispositions de la Constitution », a écrit Martin Fayulu.

Dans la foulée, cet ancien candidat à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 appelle la population à ne ménager aucun effort pour barrer la route à toute dérive dictatoriale.

"Nous devons contrer toute tentative de dérive dictatoriale en RDC", conclut celui qui est également un des leaders de la coalition de l'opposition LAMUKA.

Cette sortie médiatique de Martin Fayulu intervient quelques heures seulement après qu'une invitation lui soit adressée par le Parquet Général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe ce mercredi.

D'après l'officier du ministère public qui a signé cette invitation, Martin Fayulu et Théodore Ngoy (lui aussi invité au Parquet) seront informés des motifs de leurs invitations une fois sur place. 

Pour rappel, deux  plaintes ont été déposées au parquet général près la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe contre Martin Fayulu et Théodore Ngoy  par l'ONG Centre de Réflexion Juridique de la Lutte contre l’Impunité (CRJLI) pour offense au président de la République.

À noter que Martin Fayulu et Théodore Ngoy accusent le président de la République Félix Tshisekedi d'avoir violé la constitution par la nomination des deux juges à la Cour Constitutionnelle. Ils ont, en outre, appelé à ce que le chef de l'État soit mis en accusation pour "haute trahison"

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top