Liens commerciaux

0

 




Le ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa Maniwa rejette les allégations selon lesquelles il aurait installé le bourgmestre de la commune de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu.

Azarias Ruberwa estime qu’il s’agit des allégations extrêmement abusives et mensongères à son encontre.

« Jamais dans l’ordre de mission dont j’ai été porteur, il était question d’installer le bourgmestre, et jamais dans les faits, je n’ai installé le bourgmestre. On m’a attribué l’installation du bourgmestre de Minembwe de façon extrêmement abusive et mensongère », a-t-il dit lors d’une interview accordée à Jeune Afrique et dont la vidéo circule sur la toile depuis ce mardi 13 octobre.

A l’en croire, cette question de l’installation du bourgmestre de la commune de Minembwe a été soulevée par certains membres de la société civile du Sud-Kivu alors qu’il était en mission dans cette province, accompagné du ministre de la défense et plusieurs autres officiels dont des députés nationaux, pour des raisons de sécurité et de paix.

Le ministre de la décentralisation a rapporté que la société civile, la population et certains officiels avaient évoqué le fait que les maires d’Uvira, Baraka et Kamituga ont été installés, alors qu’ils étaient notifiés de leur nomination au même moment que le bourgmestre de Minembwe qui ne l’était toujours pas.

« Le gouverneur du Sud-Kivu et le ministre provincial de l’intérieur [qui étaient sur place, ndlr] disent qu’ils n’ont pas besoin de rentrer à Bukavu [chef-lieu du Sud-Kivu] et revenir pour ça [l’installation du bourgmestre]. Nous le faisons le matin », a expliqué Azarias ruberwa.

Ce membre du gouvernement a été accusé d’avoir organisé orchestré cette installation du bourgmestre à l’insu notamment du Président de la République. Chose qui a poussé le chef de l’État a annulé cette installation.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top