0

 




Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a échangé le mardi 06 octobre 2020 avec les agents et cadres de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK). 


Au cours de cette rencontre, il était notamment question pour le premier citoyen de la ville de dénoncer les pratiques mafieuses qui s'observent dans les divisions urbaines.


Tout en communiquant sa vision sur la mobilisation des recettes, Gentiny Ngobila a rappelé à l'ordre tous les agents et cadres de la DGRK qui se livrent dans la pratique de coulage des recettes de la ville. 


En outre, le gouverneur Ngobila a rappelé à ses interlocuteurs que la mission assignée à la DGRK est de mobiliser des recettes fiscales, non fiscales et exceptionnelles. 


À ce sujet, il a fait savoir que son gouvernement attend de la DGRK des moyens conséquents afin de répondre convenablement aux préoccupations des Kinoises et Kinois. 


Pour y parvenir, Gentiny a invité tous les collecteurs de taxes et impôts à être modèles et exemplaires dans l'exercice de leur mission. 


"La ville de Kinshasa a beaucoup de défis à relever. Pour cela, il faut des moyens colossaux qui doivent principalement venir de la DGRK. Il est inadmissible que des agents de la DGRK prennent l'argent de la ville pour l'utiliser à leurs fins sans rien verser dans la caisse urbaine. Il est temps que ces pratiques s'arrêtent. Fini donc la récréation", a prévenu le gouverneur. 


Dans la foulée, Gentiny Ngobila a rappelé qu'il rendra des comptes à la population de la capitale de la République Démocratique du Congo à la fin de son mandat.


"Kinshasa est devenue la ruse du monde. Nous avons une capitale sale, qui n'a pas été développée depuis des décennies. Il n'y a pas eu de nouvelles infrastructures adaptées pour accueillir la forte population que nous avons actuellement estimée à 15 millions d'habitants. J'ai été élu pour apporter des solutions à ces problèmes et je suis tenu à rendre compte aux Kinois au terme de mon mandat", a-t-il renchéri.  


Par ailleurs, Gentiny Ngobila a signifié à ses interlocuteurs que la gestion ou la conduite des hommes passe essentiellement d'abord par le jeu de leur motivation, ensuite par le jeu de sanctions. 


C'est ainsi que l'autorité urbaine a promis de mettre à l'écart tout agent ou cadre qui ne va pas suivre sa vision et ses orientations.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top