0

 




Le ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa, était de nouveau à l'Assemblée nationale le mardi 27 octobre 2020, pour répondre aux questions lui adressées par les députés nationaux en rapport avec son implication dans l'installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, dans le Sud- Kivu.  

Au terme de la réplique du ministre à la chambre basse du parlement, la députée Nationale Christelle Vuanga a estimé que ce dernier doit démissionner au  regard des preuves avancées par son collègue Muhindo Nzangi, l'auteur de cette interpellation. 

"Je pense que la conclusion est très responsable, le ministre lui-même a dit que si on en réussissait à prouver qu'il a fauté, qu'il va démissionner. Et là, il est devant sa conscience, il est devant la conscience de toute une République. Il n'a qu'à démissionner. 
Et l'honorable Muhindo l'a démontré avec des preuves, par des chiffres,  comment est-ce que c'est une ambition cachée. D'une part, une même personne qui veut se positionner toujours et toujours dans le monde  politique. Et de l'autre côté, un peuple, une  population qui est prise en otage par des ambitions égoïstes des uns et des autres", a-t-elle déclaré à 7SUR7.CD.

Et d'ajouter : "Le conflit, le débat actuel ce n'est pas la nationalité, le débat c'est le débat des terres. Et avec les terres, on ne blague pas, avec les terres, on ne négocie pas. On sent même certains présidents, nos  voisins, ils en parlent. Faute de mieux, ils ont trouvé un modus operandi pour balkaniser d'une manière ou d'une autre, économiquement, etc..
Et aujourd'hui qu'on a vu un aveu, on ne peut pas nous interdire de nous agiter alors que de l'autre côté il y a des agitations...Ça veut dire qu'il y a des gens qui ont nourri des ambitions [expensionistes ndlr]". 

Christelle Vuanga a lancé par ailleurs un appel à la sauvegarde de l'intégrité territoriale. 

"Tout ce que nous faisons aujourd'hui c'est un devoir des générations. Et nous demandons à la génération qui va venir de le faire jusqu'à ce que ce pays demeurera un et indivisible", a conclu l'élue de la Funa. 

Notons que le député Muhindo Nzangi, l'auteur de cette interpellation, a demandé également la démission du ministre Ruberwa. Il reproche à ce dernier d'avoir procédé à l'installation frauduleuse du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe dans la province du Sud-Kivu. Des allégations que le ministre rejette. 


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top