0

 




Pour Gabriel Mokia, c'est plutôt le Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila Kabange qui est dans l'irrégularité à travers leur démarche et qui viole la Constitution.

En outre, le président du MDCO brandit la menace de la dissolution de l'Assemblée nationale afin de donner au président Tshisekedi une majorité parlementaire pour lui permettre de mettre en place sa politique.

"Le chef de l'État n'a pas violé la Constitution, c'est lui qui nomme. C'est eux qui sont dans l'irrégularité et dans la violation de la Constitution. Ils ont refusé, les adjoints viendront et les magistrats vont prêter serment. Qu'ils s'attendent à la dissolution. Comme ils veulent créer des problèmes au chef de l'État, nous allons dissoudre cette assemblée nationale", a prévenu Gabriel Mokia.

Pour rappel, le Front Commun pour le Congo (FCC) a instruit tous ses parlementaires et cadres de ne pas prendre part a cette cérémonie de prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top