Liens commerciaux

0

 



"On s'est servi de Samih Jammal pour essayer de mettre Vital Kamerhe hors du jeu politique. Il n'y a pas de raison de mêler les deux. Si Samih Jammal est innocent, Vital Kamerhe est innocent aussi. C'est compliqué pour les personnes qui ont souhaité faire tomber Vital Kamerhe de rendre justice à Samih Jammal", estime l'avocat de l'homme d'affaires Libanais.

Invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO, Me Éric Diamantis "demande au président de la République, qui est le garant de l'indépendance de la justice, de se saisir de cette affaire pour que la justice soit rendue comme elle devrait l'être, sinon ça donnera l'indication de quel côté il se penche".

Jugement politique 

"Le détournement des deniers publics prévus par le Code pénal Congolais vise les agents publics ou personne chargée d'une responsabilité publique, ce que n'est pas Samih Jammal", rappelle son avocat. 

Qui relève que "dans le jugement, il est mentionné en tant qu'auteur. Ce qui n'est pas possible. Juridiquement, Samih Jammal ou Samibo ne peuvent pas être auteurs de détournement des fonds publics".

Liberté provisoire exigée

"Notre client a plus de 80 ans, il est d'une santé fragile. Son état s'est dégradée depuis qu'il est en prison. Il a besoin urgent de sortir de la prison pour être soigné. Ça fait une semaine que son médecin demande les examens, mais on les lui refuse", déplore-t-il.

Alors que "la Cour d'appel peut décider 2 choses dont examiner la demande de la mise en liberté qui est notre priorité. On ne peut pas laisser un homme de 80 ans mourir en prison alors qu'il a été condamné sur de fausses bases".

Condamné à 20 ans des travaux forcés "pour détournement des deniers publics" au Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe en première instance, l'homme d'affaires libanais Samih Jammal a fait appel de sa condamnation.  À la Cour d'appel, le procès en appel a été renvoyé sine die.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top