Liens commerciaux

0

 




Le député national Christophe Lutundula a salué l'option levée par le chef de l'État Félix Tshisekedi d'annuler l'installation de la commune rurale de Minembwe dans la province du Sud-Kivu. 

Pour lui, c'est une décision froide, sage, responsable et rationnelle. D'où, C. Lutundula appelle l'ensemble du peuple congolais à privilégier le sens du patriotisme pour appuyer cette démarche. 

"C'est une décision froide, sage, responsable et rationalle que le chef de l'État a prise. Je souhaite ardemment qu'au delà de nos appartenances politiques et de nos sensibilités sociologiques que tout le monde soutienne ces 2 décisions. C'est comme que ça fonctionne partout au monde où les gens veulent être efficaces dans l'action et lorsqu'on veut se rassembler autour de la protection de la nation", a-t-il affirmé. 

Le député Lutundula fonde l'espoir que la mise sur pied d'une commission des experts scientifiques non originaires pour régler cette affaire apportera une solution pérenne. 

"J'émets le voeu que ceux qui seront dans cette commission multidisciplinaire des scientifiques non originaires fassent un travail avec froideur et objectivité. Qu'ils nous proposent enfin une solution qui va régler définitivement cette question qui a fait couler tant de sang au pays et particulièrement dans le grand Kivu. C'est une occasion à ne pas rater", a fait savoir cet élu de la province du Sankuru. 

S'agissant des voix qui s'élèvent pour réclamer notamment la révocation du ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles Azarias Ruberwa, C. Lutundula estime que le président Tshisekedi ne peut agir de manière épidermique. 

De ce fait, il a félicité le chef de l'État de s'être placé au-dessus de la mêlée en mettant en avant la froideur et la rationalité dans sa prise de position.  

L'instauration de la commune rurale de Minembwe dans la province du Sud-Kivu avait soulevé un tollé et une vague d'indignation au sein de la société congolaise. 

Au cours d'une conférence de presse jeudi dernier à Goma (Nord-Kivu) où il séjournait, le chef de l'État a décidé simplement d'annuler "ce qui a été fait jusqu'ici pour Minembwe."

Par la même occasion, le président de la République a annoncé la mise en place d'une commission des experts scientifiques non originaires avec mission de retracer toutes les limites du territoire de Fizi, au Sud-Kivu. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top