0

 







La conférence des présidents du regroupement politique Alliance pour l'avenir (AA/a), membre du Front Commun pour le Congo (FCC), dit désapprouver la présence de Pius Muabilu à la cérémonie de prestation de serment de trois nouveaux juges constitutionnels mercredi 21 octobre dernier au Palais du peuple. Ce, contrairement à la position du FCC qui, la veille, avait appelé ses cadres et membres à ne pas y prendre part.

Dans une déclaration, ce samedi 24 octobre, la conférence des présidents de l'AA/a confirme son attachement au FCC et précise que la présence de M. Muabilu n'engage pas le regroupement.

« Le regroupement politique AA/a informe l'opinion nationale qu'il a suivi comme tout le monde que l'un de ses cadres en la personne du ministre d'Etat à l'urbanisme et habitat Pius Muabilu a assisté à la manifestation de prestation de serment des juges constitutionnels contrairement à la position du FCC. La conférence des présidents des partis politiques membres du regroupement politique AA/a désapprouve ce comportement et tient à préciser que la présence de ce cadre à cette manifestation l'a été à titre individuel et n'engage donc pas le regroupement AA/a », dit la déclaration des présidents des partis politiques de l'AA/a.

Pius Muabilu est autorité morale de Congrès National Congolais (CNC) et président de la plateforme AA/a. Il a justifié sa participation à cette cérémonie en ces termes :

« Mes chers compatriotes, répondre à l’invitation du chef de l’état, en tant que ministre du gouvernement, n’est pas une renonciation à mon appartenance à ma famille Politique. C’est plutôt un comportement républicain », avait-il dit.

Le député Didier Manara Linga, porte-parole des présidents du groupe parlementaires FCC, expliquait qu’après vérification « sur 338 députés du FCC, 4 seulement étaient dans la salle de Congrès » lors de cette cérémonie.

Le FCC a boycotté la prestation de serment des juges constitutionnels car leur nomination est anticonstitutionnelle, d’après la famille politique de Joseph Kabila. La crise s’est aggravée au sein de la coalition FCC-CACH. Vendredi, le Chef de l’Etat a annoncé des consultations dès la semaine prochaine en vue de mettre en place une « union sacrée ».  


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top