0

 





Sindika Dokolo, l'homme d'affaires congolais et époux de collectionneur d'art du milliardaire angolais Isabel dos Santos, est décédé dans un accident de plongée à Dubaï, ont déclaré vendredi un collègue et deux membres de sa famille.


 Ils ont déclaré que la cause exacte de la mort de cet homme de 48 ans jeudi n'était pas claire.


 Dokolo et dos Santos, la fille de Jose Eduardo dos Santos qui a dirigé l'Angola pendant 38 ans jusqu'en 2017, ont fait face à des accusations de corruption, y compris des allégations selon lesquelles ils ont dirigé 1 milliard de dollars de fonds publics vers des entreprises dans lesquelles ils détenaient des participations pendant la présidence de son père.


Dokolo et Isabel dos Santos ont tous deux nié les actes répréhensibles.


 Les autorités angolaises ont saisi leurs comptes à la fin de l'année dernière.


 Un collègue et ami de Dokolo, Cédric Mala, a confirmé sa mort vendredi.  Isabel dos Santos n'a pas fait de commentaires, mais a publié jeudi une photo d'elle et de Dokolo sur Twitter.


 Deux membres de la famille proche ont également confirmé la nouvelle mais se sont exprimés sous couvert d'anonymat.


 "Je suis choquée et dévastée par la mort de mon frère, ami et collaborateur Sindika Dokolo", a déclaré Mala à Reuters.


 Il a dit que Dokolo avait des années d'expérience en plongée et qu'il en parlait toujours avec passion.


"Malheureusement, la dernière sortie a été fatale", a-t-il déclaré.  "Les médecins ont essayé de le ressusciter sans succès."


 Le Dokolo toujours élégamment habillé était influent dans le monde de l'art et possédait une grande collection d'œuvres africaines contemporaines.


 Il a également été actif en politique en République démocratique du Congo où, en 2017, il a fondé le mouvement «Congolais Stand Up» qui s'est opposé à un troisième mandat pour le président de l'époque Joseph Kabila, qui a démissionné en 2019 après 18 années mouvementées au pouvoir.


 "Je remercie (Sindika Dokolo) pour sa contribution à la lutte pour la liberté et la dignité du peuple congolais, et pour la sauvegarde de l'identité africaine et du patrimoine culturel", a déclaré vendredi un éminent groupe pro-démocratie congolais Lucha sur Twitter.



LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top