0





Nouvelle évolution dans le cadre des enquêtes sur l’assassinat de Simba Ngezayo, dans la matinée du 03 novembre, le chef du bureau des renseignements militaires, T2, de la 34è Région militaire est aux arrêts depuis lundi 9 novembre à Goma.

Selon la radio Okapi qui rapporte la nouvelle, il lui est reproché d’avoir transféré à Kinshasa, et unilatéralement, trois suspects présumés assassins de Feu Simba Ngezayo, assassiné à Goma 

« Le commandant du bureau des renseignements militaires T2, aurait pris à lui seul, la décision de transférer à Kinshasa, en date du 5 novembre dernier, les 3 présumés suspects de l’assassinat de Simba Ngezayo, dans la matinée du 03 novembre., » note la radio onusienne.

Selon les sources sécuritaires citées par la radio Okapi, ni le commandant région, le Général de brigade Dieudonné Kapinga Mwanza, ni le comité provincial de sécurité n’étaient au courant de ce transfèrement.
Le commandant de la 34eme région militaire aurait appris la nouvelle quelques minutes après le départ des suspects de Goma. 

La même source indique que le téléphone qui a permis aux services de sécurité de localiser la position de ces suspects était jusqu’à lundi gardé par le chef T2. Mais, deux Simcard auraient disparu, précise-t-elle.

Le commandant T2 et un major, toujours du bureau T2 sont présentement à la disposition de la justice militaire. 

Pendant ce temps, un autre suspect dans cette affaire est toujours en cavale. Depuis la semaine dernière, la police a lancé un avis de recherche. 

Le porte-parole militaire, le Major Ndjike Kaiko a promis de donner plus de details sur cette affaire après.

La Police Nationale congolaise avait, sur son compte twitter, annoncé l’arrestation, la nuit de ce mardi 3 novembre 2020, de trois bandits criminels dans la ville de Goma.

Des bandits que la police accuse d’être les auteurs de l’assassinat de l’homme d’affaires Simba Ngezayo, criblé de balles à bord de sa jeep pendant qu’il déposait son fils à l’école Arc en ciel, situé dans le quartier le volcan, au centre ville de Goma, la matinée de mardi par des hommes armés venus à moto et qui ont fui après leur forfait.

Selon la Police, il s’agit du criminel du nom de Mutabazi, le tireur du nom d’Eric et leur Motard Abdoul, arrêtés lors d’une opération mixte, Police-FARDC et mis sous la disposition de la 34eme région militaire à Goma.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top