0

La journée de mardi s’est terminée sur ce qui ressemble à un quiproquo avec la déclaration du (G13) député Henri Thomas Lokondo affirmant que « « la crise a des responsabilités partagées, il faut voir l’intérêt du peuple. Il faut qu’on évite de rester la confrontation. Le président a dit qu’il n’abandonnait pas l’accord, il faut qu’il parle à son partenaire ». 










Pluie de démentis

Aussitôt après cette déclaration, l’élu de Mbandaka est démenti par ses propres collègues du G13, « le président de la république l’avait même recardé à plusieurs reprises au cours de l’audience », affirment trois d’entre eux que TOP CONGO a rencontré dans la soirée de mardi. 

« Le président a dit qu’il n’était pas à la source de la rupture de l’accord avec le FCC, ce n’est pas lui qui a renoncé à cet accord ».

Comme pour confirmer ces propos, sur Twitter, un proche collaborateur du président de la république, précise la pensée du président.

« Membre du Secrétariat, j'ai couvert la  consultation du G13. Je confirme avoir entendu l'Honorable Thomas Lokondo dire ce qu'il a écrit, il aurait dû s'assumer devant la presse au lieu de tenter d'abuser l'opinion en prêtant au Président de la Republique des propos qu'il n'a pas tenu », écrit François Muamba. 


Rencontre Tshisekedi-Kabila encore possible?

Sans dire que rencontre entre le président Tshisekedi et le président honoraire afin de trouver accord n’est plus possible, tout porte à croire désormais, plus que jamais, que la coalition tend vers ses derniers jours.

Quand l’un (FCC) accuse l’autre (CACH) de ne pas respecter l’accord, l’autre (CACH) rejette cette responsabilité sur l’un (FCC) qui ne veut plus discuter que dans le cadre du suivi de ce dernier, alors que le President privilégie plutôt une union sacrée, « avec ou sans le FCC »?

Peu sont ceux qui pourraient répondre à cette question, en connaissance de cause.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top