0


Le leader de Nouvel Elan est attendu au meeting de Tshangu le 15 novembre, avant de mettre le cap sur Kikwit et Idiofa, dans le Grand Bandundu.

On ne l’a pas vu dans le groupe d’anciens Premiers ministres qui ont rencontré le Président de la République dans le cadre des consultations nationales que ce dernier a initiées. Adolphe Muzito est resté cohérent avec lui-même.

Plutôt que d’accréditer la thèse d’une crise née de querelle de ménage entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila dans le cadre de leur coalition, le leader de Nouvel Elan entend écouter des pans importants du pays réel.

C’est ainsi qu’à la demande de la base militante de Kinshasa, Adolphe Muzito sera au meeting de Tshangu le dimanche 15 novembre. Après, il fera une virée dans le Grand Bandundu, plus précisément à Kikwit et à Idiofa.

On l’aura bien compris, au dialogue calibré, appelé « consultations présidentielles », l’ancien Premier ministre préfère écouter la base. C’est à l’issue de cette opération « virée dans le pays réel » qu’il donnera sa position.

Ténor de Lamuka, Adolphe Muzito n’entend pas s’éloigner des termes de la crise (issue de ce que considère la plateforme née à Genval comme un hold-up électoral).

C’est pour résoudre cette crise de légitimité que Martin Fayulu a proposé son plan de sortie de crise. Un schéma qui a le mérite d’impliquer tous les acteurs considérés à la fois comme éléments du problème et de solution à cette crise.

Forum des As

 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top