0

*Hier, c’était la 4ème journée des consultations présidentielles. Des personnalités politiques ont été reçues ce jeudi 5 novembre 2020 par le Chef de l’Etat. Parmi elle, Marie- Josée Ifoku, Théodore Ngoy, Noël K. Tshiani, Gabriel Mokia, Seth Kikuni, Kin-kiey Mulumba. Aussi, dans la foulée, le caucus des Députés, Sénateurs et Gouverneurs du Grand Equateur. Pour l’unique candidate femme à la présidentielle 2018, Marie-Josée Ifoku, Félix Tshisekedi devra penser à désigner un informateur pour identifier une nouvelle majorité. 

Reçu également hier par Félix Tshisekedi, Mgr Tharcisse Tshibangu a remis un mémo au Chef de l’Etat dans lequel il exprime la nécessité pour la communauté nationale de soutenir les consultations initiées par le Président de la République. Au sujet de l’Union Sacrée pour la Nation, Mgr Tshibangu estime qu’elle s’impose afin d’affermir un fonctionnement régulier et harmonieux des institutions. Pour sa part, le Groupement politique MS- AA2 G7 a mis l’accent sur le rétablissement de la sécurité à l’Est du pays et la réforme de la CENI.

En effet, la quatrième journée des Consultations présidentielles a commencé avec le Conseil d’Administration des Universités et Instituts supérieurs représentés par Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku.


Accompagné du Recteur de l’Université de Lubumbashi (Unilu), Prof. Gilbert Kishiba, Mgr Tharcisse Tshibangu a remis un mémo au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans lequel il exprime la nécessité pour la communauté nationale de soutenir les consultations initiées par le Chef de l’Etat.

Au sujet de l’Union Sacrée pour la Nation, le Président du CAU estime qu’elle s’impose afin d’affermir un fonctionnement régulier et harmonieux des institutions.

Reçus en deuxième lieu, les députés nationaux membres du groupe parlementaire MS- AA2 G7 ont fait savoir au président de la République leur lecture des faits politiques actuels.

Pour eux, le rétablissement de la sécurité à l’Est du pays et la réforme de la CENI sont leurs principales préoccupations.

Au sujet de la CENI, les députés nationaux du mouvement social et alliés souhaitent que cette institution soit dépolitisée. Ainsi, la nomination de ses animateurs ne dépendrait pas des groupements politiques.

Quant à l’avenir de la coalition FCC-CACH, le groupe parlementaire MS- AA2 G7 estime que la création d’une nouvelle majorité parlementaire s’avère nécessaire.


Toujours hier, le président de la République a échangé avec la délégation de l’intersyndicale National du Congo, celle de l’Ordre National des Médecins vétérinaires, mais également les délégués du Centre de Réflexion Juridique de la Lutte contre la Corruption. Plus tôt dans la journée, ce sont les délégués de la Fédération des Commissionnaires de Diamant qui ont été reçus par Félix Tshisekedi au Palais de la Nation.

La Pros.



 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top